• EDS – Lundi 1er avril – Les rythmes de la vie

    Les  scientifiques  parlent  de  ce  qu’on  appelle  les  rythmes  circadiens,  l’idée  qu’il y a des rythmes biologiques (qu’on appelle parfois « horloges biologiques ») qui régulent les fonctions de l’organisme. En d’autres termes, un certain degré de régularité existe au sein de notre corps lui-même. Ainsi, dans une certaine mesure, des rythmes existent tout autour de nous et même en nous.

    Quelles sont les saisons de la vie prévisibles mentionnées dans les passages bibliques suivants, et en quoi sont-ils directement liés à la vie de famille ?

    Ecclésiaste 3.2                                                                                                                  

    Genèse 21.8 ; Juges 13.24                                                                                              

    Psaume 71.5 ; Proverbes 5.18                                                                                        

    Genèse 15.15 ; Juges 8.32                                                                                              

    Psaume 90.10                                                                                                                   

    Entre les deux serre-livres de la vie, la naissance et la mort, nous passons par toute une variété de saisons, différentes pour chaque individu. Certains enfants ne vivent pas longtemps après leur naissance. D’autres deviennent des adultes qui vivent jusqu’à un âge avancé. Les enfants grandissent et se développent à leur propre rythme. Certains marchent ou parlent plus tôt que d’autres. Certains pourront aller à l’école et avoir un métier, tandis que d’autres consacreront leur temps à d’autres formes de travail. Certains auront des familles, et d’autres ne se marieront peut-être jamais ou n’auront pas d’enfants. La terre compte des milliards d’habitants, et bien que nous ayons tous beaucoup en commun (voir Ac 17.26), chacun de nous est singulier, et ainsi, des différences existent dans chacune de nos vies. En un sens également, ces différences sont importantes parce qu’elles nous rendent uniques, ce qui veut dire que chacun a quelque chose à partager que les autres n’ont pas. En bref, nos différences nous permettent d’être une bénédiction pour les autres. Par exemple, jeunes et vieux peuvent tous bénéficier de ce qu’offre l’autre : La force est la parure des jeunes gens ; les cheveux blancs sont l’ornement des vieillards. (Pr 20.29.) Quel que soit le stade où nous sommes, et quelles que soient nos différences, nous avons tous quelque chose à offrir, non seulement au Seigneur, mais aux autres également.

    Quelle que soit votre situation actuelle, que pouvez-vous faire pour être une bénédiction pour quelqu’un d’autre ? Pourquoi ne pas faire un effort conscient pour devenir cette bénédiction, en particulier pour quelqu’un de votre famille ?


    GUIDE D’ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2019)

    2ème trimestre 2019 du Guide d’étude de la Bible adulte.

     Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2019-5