• EDS – Vendredi 1er mars – Pour aller plus loin…

    L’Apocalypse révèle qu’à la fin de l’histoire, le sabbat sera un signe d’obéissance. Nous devons cependant nous souvenir que l’observance du dimanche aujourd’hui ne signifie en soi que la personne a la marque de la bête. L’observance du dimanche ne deviendra la marque de la bête que lorsque, malgré les tromperies, et ayant clairement compris les enjeux du choix d’un jour d’adoration, les gens prendront leur décision pour ou contre Dieu. Mais ce temps n’est pas encore là. « Personne n’a encore reçu la marque de la bête. Le temps d’épreuve n’est pas encore arrivé. Il y a d’authentiques chrétiens dans chaque Église, y compris dans l’Église catholique romaine. Nul ne saurait être condamné aussi longtemps qu’il n’a pas été éclairé et qu’il n’a pas compris les obligations qui découlent du quatrième commandement. Mais quand sera proclamé le décret imposant le pseudo- sabbat, et quand le grand cri du troisième ange mettra les humains en garde contre l’adoration de la bête et de son image, la ligne de démarcation sera clairement tracée entre le faux et le vrai. Dès lors, ceux qui persisteront dans la transgression recevront la marque de la bête. » Ellen G. White, Évangéliser, pp. 214, 215. N’oublions pas que l’observance du dimanche aujourd’hui ne fait de personne un perdu, pas plus que l’observance du sabbat ne fait de quiconque un racheté. Le moment viendra, cependant, où la marque de la bête sera un enjeu central, et où le choix d’un jour d’adoration sera le test de la fidélité de chacun. L’Apocalypse appelle le peuple de Dieu à prendre sa Bible et, en sondant son cœur, à étudier la parole prophétique personnellement, et à faire tout ce qui est en son pouvoir pour partager l’Évangile avec ceux qui sont aujourd’hui loin de Christ.

    À MÉDITER

    • Quand vous observez la situation dans le monde aujourd’hui, quelles tendances voyez-vous dans les sphères religieuses et politiques qui semblent nous amener vers l’accomplissement de la prophétie d’Apocalypse 13 ?
    • Alors que nous attendons la fin, quelle devrait être notre attitude envers les chrétiens d’autres églises ? Réfléchissez au conseil suivant : « Nos prédicateurs devraient chercher à se rapprocher des pasteurs des autres dénominations. Priez pour eux et avec eux, car le Christ intercède en leur Une solennelle responsabilité repose sur eux. En tant que messagers du Christ, nous devrions manifester un profond intérêt à l’égard de ces bergers du troupeau. » Ellen G. White, Témoignages pour l’église, vol. 2, p. 449. Dans notre attitude envers les chrétiens d’autres Églises, comment éviter de manifester une attitude de supériorité ou un esprit anti- chrétien ? Comment faire preuve de respect envers eux et leur foi personnelle sans compromettre nos croyances ?

    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (1er Trimestre 2019)