• EDS – Vendredi 21 décembre – Pour aller plus loin…

    Lisez Ellen G. White, « Individual Responsibility and Christian Unity », p. 485- 505, dans Testimonies to Ministers and Gospel Workers ; « Unité dans la diversité », 471-473, et « Discipline ecclésiastique », p. 487-492, dans Ministère évangélique. Lisez les articles « Church », p. 707-710, et « Church Organization », p. 712-714, dans The Ellen G. White Encyclopedia.

    « Les principes d’un bon leadership s’appliquent dans toutes les formes de la société, y compris l’Église. Mais le dirigeant dans l’Église doit être plus qu’un leader. Il doit aussi être un serviteur.

    Il y a une contradiction apparente entre être un leader et être un serviteur. Comment peut-on diriger et servir en même temps ? Le leader n’occupe-t-il pas une position d’honneur ? Ne commande-t-il pas ? N’attend-il pas que les autres lui obéissent ? Comment, dans ce cas, peut-il occuper la position plus humble de serviteur, de recevoir des ordres et d’y obéir ?

    Pour résoudre ce paradoxe, nous devons regarder à Jésus. Il représentait de manière suprême le principe de leadership au service. Toute sa vie fut une vie de service. Et en même temps, il fut le plus grand leader que le monde ait jamais connu. »49

    À méditer

    • Méditez sur l’idée du leader-serviteur. En avons-nous des exemples en dehors du monde religieux, et si oui, lesquels ?
    • Relisez Matthieu 25-28. Que nous indique ce passage sur la manière dont Dieu comprend le sens du terme « grand » (Mt 20.26), contrairement à la manière dont le terme est compris par le monde ?
    • Si l’une des tâches des dirigeants d’Église est de préserver l’unité, que devons- nous faire quand ils chancellent, quand leur humanité les empêche d’être un exemple parfait ?
    • Pourquoi est-ce si important d’administrer la discipline ecclésiale avec un esprit de grâce et d’amour envers ceux qui font des erreurs ? Pourquoi devrait-on garder à l’esprit Matthieu 12 ce faisant ?

    Résumé

    Une bonne organisation d’Église est essentielle à la mission de l’Église et à l’unité des croyants. Christ est la Tête de l’Église, et les dirigeants d’Église doivent suivre son exemple, alors qu’ils guident le peuple de Dieu. L’unité est préservée par l’enseignement fidèle de la Parole de Dieu et par une vie de fidélité envers cette Parole.

    49 G. Arthur Keough, Our Church Today : What it is and can be, Washington, D.C., and Nashville : Review and Herald, 1980, p. 106.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2018)