• EDS – Vendredi 14 décembre – Pour aller plus loin…

    Lisez les articles « Prayer », p. 1044-1046, et « Worship », p. 1290, 1291, dans The Ellen G. White Encyclopedia.

    « “L’importance du sabbat comme mémorial de la création vient du fait qu’il rappelle toujours à l’esprit de l’homme la véritable raison d’être de l’adoration que nous devons à Dieu, à savoir qu’il est le Créateur, et que nous sommes ses créatures. Le sabbat se trouve donc à la base même du culte d’adoration, car il enseigne cette grande vérité de la manière la plus impressionnante, ce que ne fait aucune autre institution. La véritable raison d’être du culte d’adoration, non pas seulement de celui du septième jour, mais de tout culte d’adoration permanent, se trouve dans la distinction qui existe entre le Créateur et ses créatures. Ce grand fait ne pourra jamais être démodé, et ne devra jamais être oublié”43. C’est pour nous rappeler constamment cette vérité que Dieu institua le sabbat en Éden. Le seul fait qu’il soit notre Créateur continuera à être une raison de l’adorer, et le sabbat subsistera comme signe et mémorial de ce fait. Si ce jour avait été universellement observé, les pensées et les affections des hommes se seraient tournées vers le Créateur comme objet de leur révérence et de leur adoration, et il n’y aurait jamais eu d’idolâtre, d’athée, ni d’incrédule. L’observation du sabbat est un signe de loyauté envers le vrai Dieu, “celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eaux”. Il s’ensuit que le message qui ordonne aux hommes de se prosterner devant Dieu et de garder ses commandements les invite spécialement à garder le quatrième commandement. »44

    À méditer

    • Puisque les notions bibliques d’adoration, de création, et de salut sont aussi intimement liées, en quoi, selon vous, la célébration du sabbat pourrait-elle constituer l’antidote de Dieu au faux culte ? Quel rôle le sabbat joue-t-il dans cette prophétie liée à la fin des temps d’Apocalypse 6,7 ? Pourquoi y a-t-il une référence au sabbat dans le message du premier ange ?
    • Souvent, nous parlons de l’adoration comme d’une affaire de contenu : ce que nous devrions faire ou ne pas faire pendant le Est-ce suffisant ? Au fond, qu’est-ce que l’adoration ? Votre Église vit-elle une adoration qui a du sens ?
    • Dans certaines sociétés, l’adoration collective des chrétiens est lentement oubliée, voire abandonnée, même dans les communautés Que peut faire votre Église locale pour renverser cette tendance ?

    Résumé

    L’adoration, c’est l’expression de la reconnaissance du croyant à Dieu pour son don du salut. C’est également un élément essentiel de l’expérience d’unité et de communion fraternelle de la communauté chrétienne. Sans la prière et l’étude de la Bible, sans le désir de connaître la vérité de Dieu pour nous, notre communauté ne parviendra pas à vivre l’unité en Christ.

    43 J. N. Andrews, History of the Sabbath, chapitre 27.

    44 Ellen G. White, Le grand espoir, p. 320.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2018)