• EDS – Mardi 11 décembre – Le message du premier ange

    Les adventistes du septième jour considèrent que les messages des trois anges d’Apocalypse 14.6-12 décrivent leur mission et le cœur de leur message, juste avant le retour de Jésus (Ap 14.14-20). Ce sont des messages importants qui doivent être proclamés d’une voix forte à tous les habitants de la terre.

    Lisez Apocalypse 14.6,7. Quel est le message du premier ange, et que dit-il sur Dieu ? Pourquoi est-il fait mention d’adoration dans ce message ?

    Le premier des messages des trois anges proclame un message au monde entier. Il s’agit de l’accomplissement de la prédiction que Jésus fait dans Matthieu 24.14. Dans la description de ces trois anges et de leur mission, on perçoit nettement un sentiment d’urgence et de hâte. Le premier message exhorte les gens à fixer leurs regards sur Dieu car « l’heure de son jugement est venue » (Ap 14.7). Le retour de Jésus est le catalyseur du jugement.

    « Craignez Dieu », dit l’ange (Ap 14.7). Pour ceux qui ne prennent pas Dieu au sérieux, ce message et cet appel à l’action susciteront bien de la crainte dans leur esprit. Mais pour ceux qui sont des disciples de Jésus, cet appel invite à la révérence et au respect. Ils regardent à Dieu et voient l’accomplissement de ses promesses. Un sentiment de révérence pleine de gratitude pour Dieu s’empare d’eux.

    « Adorez celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eau. » (Ap 14.7, Segond 21.) Ce vocabulaire renvoie sans ambiguïté possible au commandement du sabbat, avec sa référence à la Création (voir Ex 20.8-11). Le Dieu de la Création, qui a institué le sabbat comme mémorial de sa puissance créatrice, est aussi Celui qui doit être adoré et révéré.

    Il est intéressant de noter qu’à la fin des temps, l’adoration est identifiée comme une question-clé dans le grand conflit pour la loyauté du genre humain. Cette annonce mondiale est un appel à adorer le Créateur.

    « La question centrale dans la crise finale sera l’adoration. Apocalypse dit clairement que l’épreuve ne sera pas un refus d’adoration, mais concernera plutôt qui sera adoré. Au temps de la fin, il n’y aura que deux groupes de personnes dans ce monde : ceux qui craignent et adorent le vrai Dieu (Ap 11.1,18 ; Ap 14.7), et ceux qui détestent la vérité et sont des adorateurs du dragon et de la bête (Ap 13.4-8 ; Ap 14.9- 11). […] Si l’adoration est au cœur du conflit final, il n’est pas surprenant que Dieu envoie son évangile eschatologique pour exhorter les habitants de la terre à le prendre au sérieux et à l’adorer comme Créateur, le seul digne d’adoration. »41

    41 Ranko Stefanovic, Revelation of Jesus Christ : Commentary on the Book of Revelation, Berrien Springs, Mich. : Andrews University Press, 2002, p. 444, 445.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (2ÈME TRIMESTRE 2018)