• EDS – Jeudi 29 mars – Ce que nous voulons (et ne voulons pas) entendre

    Nous sommes des étrangers et des pèlerins sur la terre, et le ciel, parfait, magnifique et paisible, est notre destination finale (He 11.13,14). En attendant, nous devons vivre ici. La vision chrétienne du monde, en particulier telle qu’elle se révèle dans le grand conflit, ne laisse pas de place à la neutralité. Soit nous vivons pour Dieu, soit pour l’ennemi. « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. » (Mt 12.30.) Nous verrons alors clairement dans quel camp nous sommes, sans confusion possible, quand Jésus reviendra.

    À un moment donné du retour de Christ, ceux qui prétendent le suivre entendront tous une phrase parmi deux. Quelles sont-elles, et que signifie chacune d’elles ? Matthieu 25.21 ; Matthieu 7.23.

    Les paroles de Christ, « C’est bien », sont les paroles les plus plaisantes et gratifiantes qu’un intendant puisse entendre. Dieu, qui exprime son approbation inconditionnelle devant nos efforts pour gérer ses biens ! Quelle joie ineffable d’avoir fait au mieux de nos capacités, d’avoir su tout ce temps que notre salut est enraciné, non dans nos œuvres accomplies pour Christ, mais dans ses œuvres accomplies pour nous (Rm 3.21 ; Rm 4.6).

    La vie d’un intendant fidèle est un reflet de la foi qu’il a déjà. On perçoit dans les paroles de ceux qui cherchent à se justifier devant Dieu une tentative de salut par  les œuvres (voir Mt 7.21,22). Matthieu 7.23 montre combien cette auto-justification est futile. « En rendant au Seigneur ce qu’ils ont reçu de lui, les disciples du Christ accumulent des trésors qui leur seront donnés au jour où ils entendront ces paroles : “C’est bien, bon et fidèle serviteur, entre dans la joie de ton maître” »68.

    Au final, la gestion chrétienne de la vie, c’est une vie dans laquelle les deux grands commandements, l’amour pour Dieu et l’amour pour notre prochain, sont la motivation et le moteur de tout ce que l’on fait.

    Avec quelle fidélité votre vie, et votre manière de la gérer, reflètent-elles ces deux grands commandements ?

    68 Ellen G. White, Jésus-Christ, p. 518.


    GUIDE D′ÉTUDE DE LA BIBLE (1ER TRIMESTRE 2018)
    NUMÉRIQUE

    Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDS – 1er trimestre 2018 – page (92)