• EDS – Dimanche 4 mars – Christ comme axe

    Jésus est la figure centrale de toute la Bible (Jn 5.39), et nous avons besoin de nous projeter dans une relation avec lui. Il a payé le prix du péché et est devenu une « rançon pour une multitude » (Mc 10.45). Jésus a toute autorité au ciel et sur terre (Mt 28.18), et toutes choses ont été remises entre ses mains (Jn 13.3). Son nom est au-dessus de tous les autres, et un jour tout genou fléchira devant lui (Ph 2.9-11).

    « Jésus est l′axe vivant de toutes choses. »48

    Christ est le cœur de notre intendance et la source de notre force. À cause de lui, notre vie vaut la peine d’être vécue, et démontre à tous que Christ est le centre de notre vie. Paul avait beau avoir vécu de nombreuses épreuves, peu importait où il était et ce qui lui arrivait, il avait une priorité dans sa vie : « La vie, c’est le Christ, et la mort est un gain » (Ph 1.21).

    Lisez Colossiens 1.16-18 ; Romains 8.21 et 2 Corinthiens 5.17. Que nous indiquent ces textes sur la centralité de Jésus dans tout ce qui nous concerne ? Il n’y a pas d’authentique gestion chrétienne de la vie sans que Christ soit au centre (Ga 2.20). Il est le centre de « la bienheureuse espérance » (Tt 2.13), « il est avant tout, et c’est en lui que tout se tient » (Col 1.17). De la même manière que l’axe est au centre de la roue et peut ainsi porter le poids d’un char, Christ est le centre de la vie de ses intendants. De la même manière qu’un axe solide donne de la stabilité, permettant aux roues de tourner, Jésus est également le centre fixe et stable de notre existence chrétienne (He 13.8). Son influence devrait affecter tout ce que nous pensons et faisons. Tous les aspects de la gestion chrétienne de la vie tournent autour de Christ et trouvent leur centre en Christ.

    « Hors de moi, en effet, vous ne pouvez rien faire. » (Jn 15.5.) Le centre de la gestion chrétienne de la vie n’est pas un grand vide, mais la réalité du Christ vivant qui agit en nous pour modeler nos caractères dès maintenant et pour l’éternité.

    C’est une chose de dire que Jésus est le cœur de notre vie, mais c’en est une autre que de vivre comme s’il l’était vraiment.

    Comment être sûr que Jésus vit bien en nous comme il a promis de le faire si seulement nous le laissons entrer ?

    48 Ellen G. White, Évangéliser, p. 173.


    GUIDE D’ÉTUDE DE LA BIBLE (1ER TRIMESTRE 2018)
    NUMÉRIQUE

    Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDS – 1er trimestre 2018 – page (67)