Luther, les juifs et nous aujourd’hui

Déclaration de l′Union des Églises Protestantes d′Alsace et de Lorraine (UEPAL) du 7 juin 2017

1. Nous commémorons en 2017 le 500e anniversaire de la Réformation déclenchée par les 95 thèses de Luther sur les indulgences. Luther nous a légué une spiritualité toujours actuelle, enracinée dans la Bible, et qui s’est exprimée de manière durable dans ses cantiques et ses catéchismes. Il a recentré la foi sur le Christ et sur la grâce, en mettant en valeur la liberté chrétienne. Il a suscité une vie d’́Église nourrie par la Parole de Dieu, qui fait place à tous les croyants, égaux devant Dieu. Il a valorisé le service du prochain et l’engagement dans la société.

2. Malheureusement, la redécouverte de l’Évangile n’a pas conduit Luther à un nouveau regard sur les Juifs. Il est resté tributaire d’attitudes et de conceptions antijuives dont certaines remontent aux débuts de l’Église chrétienne, même s’il a, dans un premier temps, récusé certains stéréotypes anti-judaïques qui accusaient les Juifs d’avoir profané les hosties ou procédé à des meurtres rituels.

3. Luther reprochait aux Juifs de se prévaloir de leur descendance d’Abraham, et de mettre leur confiance dans l’observation de la loi, au lieu de vivre de la justification par la foi. Il s’élevait aussi contre leur refus de voir dans le Christ l’accomplissement des prophéties messianiques de l’Ancien Testament. Ce jugement théologique n’a pas varié tout au long de sa vie. Mais Luther stigmatisait aussi la présomption de bien des chrétiens qui, d’après lui, se reposaient sur leurs oeuvres plutôt que sur la grâce de Dieu.

4. Pendant une vingtaine d’années, il appelle à la solidarité avec les Juifs. Il faut s’accepter mutuellement comme le Christ nous a acceptés, et louer Dieu plutô̂t que de se disputer. Pour lui, une attitude amicale envers les Juifs, susceptible de conduire un certain nombre d’entre eux à se convertir, doit remplacer les invectives et l’oppression à leur égard.

5. Vers 1530, l’attitude de Luther à l’égard des Juifs a changé. Il est inquiet d’une judaïsation du christianisme, craignant que la tolérance des Juifs ne suscite la colère de Dieu. Il croit la fin des temps proche et annoncée par l’émergence de forces anti-christiques telles que les Juifs et la papauté. Luther prône alors dans ses écrits anti-juifs des mesures inhumaines. En 1543 il propose de brûler les synagogues, les écoles et les livres des Juifs, d’interdire l’enseignement des rabbins ainsi que l’usure. Nous rejetons catégoriquement ces propositions abominables qui, hélas, seront reprises sous d’autres auspices en d’autres temps.

6. Par la suite,… [Fin de l’extrait de la Revue Adventiste de Janvier 2018]


REVUE ADVENTISTE ABONNEMENT 2018

La Revue adventiste s’adresse avant tout au lectorat adventiste francophone européen. Elle peut également être lue par un public non adventiste. Elle existe depuis 1896.
Cet abonnement compte 10 parutions de Janvier 2018 à Décembre 2018.
Vous êtes membre adventiste de l’Union Franco-Belge. Ne vous abonnez pas, prenez directement contact avec votre secrétaire d’église. Si vous désirez soutenir les Editions Vie et Santé, nous vous invitons à vous abonner au prix de l’abonnement annuel. Merci !

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :