EDS – Vendredi 8 septembre – Pour aller plus loin…

« Une foi authentique agit toujours par amour. Si vous regardez au Calvaire, ce n’est pas afin de tranquilliser votre âme dans la négligence du devoir, ni en vue de vous procurer un sommeil agréable, mais pour créer la foi en Jésus, une foi agissante, qui purifie l’âme du limon de l’égoïsme. Quand nous saisissons le Christ par la foi, notre œuvre ne fait que commencer. Tout homme a des habitudes de corruption et de péché qu’il faut vaincre par des luttes vigoureuses. À chaque âme, il est demandé de combattre le combat de la foi. Un vrai disciple du Christ ne saurait se montrer trop adroit en affaires, ni sans cœur et sans sympathie. Il ne peut tenir un langage rude. Il ne peut être vaniteux et plein de lui-même. Il ne saurait être dominateur ni employer des paroles blessantes, de censure et de condamnation. L’œuvre d’amour est le produit de la foi agissante. La religion de la Bible implique un effort continuel. “Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.” Travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, car c’est Dieu qui opère en vous le vouloir et le faire selon son bon plaisir. Il nous faut être zélés pour les bonnes œuvres et y veiller sans cesse. Le véritable témoin a dit : “Je connais tes œuvres”. S’il est vrai que nos multiples activités ne nous gagneront pas le salut, il est vrai aussi qu’une foi qui nous unit au Christ aura pour effet de stimuler notre activité (MS 16, 1890). »[1]

À méditer

Passez en revue dans la classe vos réponses à la dernière question de l’étude de jeudi. Quelle option vous a semblé la plus facile et pourquoi ? Quelles vérités importantes votre réponse indique-t-elle sur vous au sujet de ce que signifie « accomplir la loi » ?

Paul dit que la foi « opère par l’amour ». Que veut-il dire par là ?

Explorez l’idée d’employer notre liberté en Christ pour se livrer au péché. Pourquoi est-ce si tentant ? Quand les gens pensent ainsi, dans quel piège tombent-ils cependant ? Voir 1 Jn 3.8.

Résumé

La liberté est l’un des termes préférés de Paul pour définir ce qu’est l’Évangile. Elle comprend à la fois ce que Christ a fait pour nous en nous délivrant de l’esclavage envers le monde, ainsi que la manière dont nous sommes appelés à vivre notre vie chrétienne. Cependant, nous devons être prudents, de peur que notre liberté ne soit victime soit du légalisme, soit du désordre. Christ ne nous a pas libérés pour que nous soyons au service de nous-mêmes, mais pour que nous donnions nos vies pour servir notre prochain.

[1] Ellen G. White,The SDA Bible Commentary, vol. 6, p. 1111. Voir également Messages choisis, vol. 2, p. 21-22.


VOTRE GUIDE EDS ICI 
Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 (79)
Ecouter la leçon en audio :

Les commentaires sont fermés