EDS – Mardi 29 août – Abraham, Sara et Hagar

Pourquoi Paul a-t-il une vision aussi peu flatteuse de l’incident avec Hagar (Ga 4.21-31 ; Gn 16) ? Que veut dire Paul de crucial concernant le salut en relatant ce récit de l’Ancien Testament ?

Hagar était une esclave égyptienne dans la maison d’Abram. Sa place dans le récit de la Genèse est directement liée à l’incapacité d’Abram à croire en la promesse de Dieu. Après avoir attendu dix ans la naissance du fils promis, Abram et Saraï demeuraient sans enfant. Parvenant à la conclusion que Dieu avait besoin de leur aide, Sara donna Hagar à Abram comme concubine. Bien qu’il nous paraisse étrange aujourd’hui, le plan de Saraï était ingénieux. Selon les anciennes coutumes, une esclave pouvait légalement servir de mère porteuse pour sa maîtresse stérile. Ainsi, Saraï pouvait considérer tout enfant né de l’union entre son mari et Hagar comme le sien. Le plan produisit bien un enfant, mais ce n’était pas l’enfant que Dieu avait promis. Dans cette histoire, nous avons un exemple puissant de la manière dont même un grand homme de Dieu peut commettre un écart de conduite quand il se retrouve face à des circonstances décourageantes. Dans Genèse 17.18,19, Abraham prie Dieu d’accepter Ismaël comme son héritier. Bien sûr, le Seigneur décline la proposition. Le seul élément « miraculeux » dans la naissance d’Ismaël, c’est bien la volonté de Sara de partager son mari avec une autre femme ! Il n’y avait rien d’extraordinaire à ce que cette femme donne naissance à un enfant, un enfant né « selon la chair ». Si Abraham avait eu confiance en ce que Dieu avait promis, au lieu de laisser les circonstances venir à bout de cette confiance, rien de tout cela ne serait arrivé, et beaucoup de chagrins auraient été évités.

En les comparant à la naissance d’Ismaël, examinez les circonstances de la naissance d’Isaac (Gn 17.15-19 ; 18.10-13 ; He 11.11,12). Pourquoi cette situation demandait-elle autant de foi de la part d’Abraham et de Sara ?

En quoi votre manque de foi dans les promesses de Dieu vous a-t-il causé de la souffrance ?

Comment tirer des leçons de ces erreurs et prendre Dieu au mot, quoi qu’il arrive ?

Quels choix pouvez-vous faire pour renforcer votre capacité à faire confiance aux promesses de Dieu ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 (69)
Ecouter la leçon en audio :

Les commentaires sont fermés