EDS – Mardi 22 août – Je me suis fait semblable à vous

Lisez 1 Corinthiens 9.19-23. Que dit Paul dans ces versets qui peut nous aider à mieux comprendre ce qu’il dit dans la dernière partie de Galates 4.12 (Ga 4:12Ga 4:12
French: Louis Segond (1910) - SEG

12 Soyez comme moi, car moi aussi je suis comme vous. Frères, je vous en supplie.  

WP-Bible plugin
)
 ? Voir également Ga 17.16-34 ; 1 Co 8.8-13 ; Ga 2.11-14.

Galates 4.12 peut sembler déroutant. Pourquoi les Galates devraient-ils devenir comme Paul, s’il s’est déjà fait semblable à eux ?

Comme nous l’avons vu dans l’étude d’hier, Paul voulait qu’ils deviennent comme lui dans sa foi et sa confiance pleine en la capacité de Christ à nous sauver. Son commentaire sur le fait de s’être fait semblable à eux rappelait comment, bien que Juif, il était devenu un païen, « un sans-loi », afin d’atteindre les Gentils avec l’Évangile. En tant que grand missionnaire auprès du monde païen, Paul avait appris comment prêcher l’Évangile aussi bien aux Juifs qu’aux Gentils. En fait, d’après 1 Corinthiens 9.19-23, même si l’évangile restait le même, la méthode de Paul variait selon les personnes qu’il essayait d’atteindre.

« Paul était un pionnier en matière de ce que l’on appelle aujourd’hui la contextualisation, cette nécessité de communiquer l’évangile de manière à ce qu’il corresponde au contexte global des gens auxquels il est adressé. »[1]

Les propres commentaires de Paul dans 1 Corinthiens 9.21 indiquent qu’il croyait qu’il y avait des limites à la contextualisation de l’évangile. Il dit, par exemple, que même si l’on est libre d’évangéliser les Juifs et les Gentils de différentes manières, cette liberté n’inclut pas le droit de vivre une vie hors-la-loi, car les chrétiens sont sous la loi de Christ. Bien que la contextualisation ne soit pas toujours facile, « dans la mesure où nous pouvons faire la différence entre le cœur de l’évangile et son cocon culturel, de contextualiser le message de Christ sans compromettre son contenu, nous devrions nous aussi être les imitateurs de Paul »[2].

C’est tellement facile de faire des compromis, non ?

Parfois, le compromis devient plus facile à mesure que les années de vie chrétienne s’ajoutent. Pourquoi ?

Examinez-vous honnêtement. Jusqu’à quel point le compromis s’est-il glissé dans votre vie, et comment l’avez-vous laissé faire ?

Comment reprendre en main les domaines où les choses laissent à désirer ?

[1] Timothy George, The New American Commentary : Galatians, Nashville, Tenn. : Broadman & Holman Publishers, 1994, p. 321.

[2] Timothy George, Galatians, p. 321, 322.


VOTRE GUIDE EDS ICI 
Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 (62)
Ecouter la leçon en audio :

Les commentaires sont fermés