EDS – Jeudi 3 août – La supériorité de la promesse

« C’est lui qui, dans l’assemblée au désert, était avec l’ange qui lui parlait sur le mont Sinaï et avec nos pères ; il a reçu des paroles vivantes pour nous les donner. » (Actes 7.38.)

Dans Galates 3.19,20, Paul poursuit le cheminement de sa pensée sur la loi qui n’annule pas l’alliance de grâce. C’est important, car si la théologie de ses adversaires était bonne, c’est exactement ce que ferait la loi. Réfléchissez, dans ce cas, à ce que serait notre condition de pécheurs si nous devions compter sur notre observation de la loi, et non plus sur la grâce de Dieu, pour nous sauver. Au final, nous serions sans espoir.

Bien que les détails des commentaires de Paul dans Galates 3.19,20 soient difficiles, son idée de base est claire : la loi est secondaire à la promesse, car elle a été promulguée par l’intermédiaire des anges et de Moïse. Le lien entre les anges et le don de la loi n’est pas mentionné dans Exode, mais on le trouve dans plusieurs endroits dans la Bible (Dt 33.2 ; Ac 7.53 ; He 2.2). Paul emploie le terme « médiateur » dans 1 Timothée 2.5 en référence à Christ, mais ses commentaires laissent entendre qu’il pense à Deutéronome 5.5, quand Moïse dit : « Je me tenais en ce temps-là entre le Seigneur et vous, pour vous dire la parole du Seigneur ».

Aussi majestueux que le don de la loi au Sinaï ait pu être, avec des multitudes d’anges qui y assistaient, et aussi important qu’ait été Moïse, le don de la loi a été indirect. A contrario, la promesse de Dieu a été faite directement à Abraham (et par conséquent, à tous les croyants), car il n’y avait pas besoin de médiateur.

Au final, quelle que soit l’importance de la loi, ce n’est pas un substitut à la promesse du salut par la grâce par le moyen de la foi. Au contraire, la loi nous aide à mieux comprendre combien cette promesse est merveilleuse.

Décrivez la nature des rencontres directes entre Abraham et Dieu. Quel avantage procurait une telle immédiateté avec Dieu ? Considérez Gn 15.1-6 ; 18.1-33 ; 22.1-18.

Réfléchissez à d’autres rencontres entre des personnages bibliques et Dieu : Adam et Ève en Éden (Gn 3) ; l’échelle de Jacob (Gn 28) ; Paul sur la route de Damas (Ac 9). Vous n’avez peut-être pas vécu quoi que ce soit de spectaculaire, mais de quelles manières Dieu s’est-il révélé à vous ?

Demandez-vous également si quelque chose, dans votre vie personnelle, ne vous empêche pas d’avoir le genre d’intimité et d’immédiateté qu’Abraham a connu avec Dieu. Si c’est le cas, quelles mesures prendre pour changer ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 (43)
Ecouter la leçon en audio :

Les commentaires sont fermés