EDS – Jeudi 10 août – La loi et le croyant (Ga 3.25)

Beaucoup interprètent le commentaire de Paul dans Galates 3.25 comme un rejet pur et simple de la loi. Mais cela n’a pas beaucoup de sens si l’on prend en compte les commentaires positifs que Paul fait sur la loi ailleurs dans la Bible.

Que veut-il dire alors ?

D’abord, que nous ne sommes plus sous la condamnation de la loi (Rm 8.3). En tant que croyants, appartenons à Christ et nous avons donc en tant que tels le privilège d’être sous la puissance de sa grâce (Rm 6.14,15). Etre sous la grâce nous libère et permet à Christ d’agir en nous. Cela nous donne la liberté de servir Christ sans craindre d’être condamné pour les erreurs que nous pourrions faire. Voilà ce qu’est la véritable liberté de l’évangile, ce qui est radicalement différent de ne plus avoir à obéir à la loi (ce que plusieurs affirment être la « liberté » en Christ). Mais la désobéissance à la loi, en fait, c’est le péché. Et le péché, c’est tout sauf la liberté (Jn 8.34).

Lisez Romains 8.1-3. Que signifie ne plus être condamné par la loi ? Quel impact cette merveilleuse vérité a-t-elle avoir sur notre manière de vivre ?

Après avoir été pardonnés grâce à Christ, notre relation à la loi est différente. Nous sommes désormais appelés à vivre une vie qui lui plaise (1 Th 4.1). Paul appelle cela « marcher par l’Esprit » (Ga 5.18). Cela ne veut pas dire que la loi morale n’est plus en application, il n’en a jamais été question. Comment cela serait-il possible quand nous avons vu de manière claire que c’est précisément la loi morale qui définit le péché et que la loi morale est celle qui est écrite dans nos coeurs ?

À la place, puisque la loi est une transcription du caractère de Dieu, en obéissant à la loi, nous reflétons tout simplement son caractère. Mais plus encore, nous ne suivons pas seulement un ensemble de règles, mais l’exemple de Jésus, qui fait pour nous ce que la loi elle-même n’aurait jamais pu accomplir : il vit la loi en nous (He 8.10) et rend possible l’accomplissement en nous des justes exigences de la loi (Rm 8.4). Autrement dit, à travers notre relation avec Jésus, nous avons le pouvoir d’obéir à la loi comme jamais auparavant.

Lisez Romains 8.4. Que dit Paul ici ?

De quelle manière avez-vous vu cette promesse se manifester dans votre vie ? En même temps, malgré les changements positifs que vous avez pu expérimenter, pourquoi le salut doit-il toujours être fondé sur ce que Christ fait pour nous et sur rien d’autre ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 (50)
Ecouter la leçon en audio :

Les commentaires sont fermés