EDS – Samedi 29 juillet – PRIORITÉ À LA PROMESSE

SABBAT APRÈS-MIDI

Étude de la semaine :

Ga 3.15-20 ; Gn 9.11-17 ; Mt 5.17-20 ; Ex 16.22-26 ; Gn 15.1-6.

Verset à mémoriser :

« Car si l’héritage venait de la loi, il ne viendrait plus de la promesse ; or c’est par la promesse que Dieu a accordé sa grâce à Abraham. » (Galates 3.18.)

On demanda un jour au proche conseiller d’un président : « Le président a-t-il tenu toutes les promesses qu’il avait faites durant sa campagne ? » Il répondit : « Oui, enfin, du moins, toutes celles qu’il avait l’intention de tenir. »

Qui n’a jamais été d’un côté ou de l’autre d’une promesse non tenue ? Qui n’est jamais revenu sur une promesse, ou qui n’a jamais vu quelqu’un rompre une promesse qu’il lui avait faite ?

Parfois, les gens font une promesse en ayant l’intention de la tenir, mais ne la tiennent pas. D’autres font une promesse tout en sachant, à peine les mots sont-ils sortis de leur bouche ou de leur plume, que c’est un mensonge.

Heureusement pour nous, les promesses de Dieu sont tout à fait différentes. La Parole de Dieu est certaine et immuable. « Ce que j’ai dit, je le fais arriver ; ce que j’ai conçu, je l’exécute », dit l’Éternel (Es 46.11, Colombe).

Dans la leçon de cette semaine, Paul attire notre attention sur le lien entre la promesse de Dieu faite à Abraham et la loi donnée à Israël quatre cent trente années plus tard. Comment comprendre le rapport entre les deux, et qu’est-ce que cela implique pour la prédication de l’évangile ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 (38)
Ecouter la leçon en audio :

Les commentaires sont fermés