• EDS – Mercredi 19 juillet – L′obéissance de la foi

    Paul dit sans ambiguïté que la foi est absolument fondamentale dans la vie chrétienne. C’est le moyen par lequel nous nous saisissons des promesses que nous avons en Christ. Mais qu’est-ce que la foi exactement ? Qu’implique-t-elle ?

    Que nous enseignent les passages suivants sur l’origine de la foi ? Gn 15.5,6 ; Jn 3.14-16 ; 2 Co 5.14,15 ; Ga 5.6.

    Une foi biblique authentique est toujours une réponse à Dieu. La foi n’est pas une sorte de sentiment ou d’attitude que les humains décident un beau jour d’avoir parce que Dieu le demande. Au contraire, la véritable foi germe dans un cœur touché par un sentiment de gratitude et d’amour envers la bonté de Dieu. C’est pourquoi quand la Bible parle de foi, cette foi suit toujours des initiatives prises par Dieu. Dans le cas d’Abraham, par exemple, la foi constitue sa réaction aux promesses extraordinaires que Dieu lui fait (Gn 15.5,6), tandis que dans le Nouveau Testament, Paul dit que la foi est en fin de compte enracinée dans notre prise de conscience de ce que Christ a fait pour nous à la croix.

    Si la foi est une réponse à Dieu, que devrait inclure cette réponse ? Prenez en compte ce que les passages suivants disent de la nature de la foi : Jn 8.32,36 ; Ac 10.43 ; Rm 1.5,8 ; 6.17 ; He 11.6 ; Jc 2.19.

    Beaucoup de gens définissent la foi comme une « croyance ». Cette définition pose problème, car en grec, le terme traduit par « foi » est simplement la forme nominale du verbe « croire ». Employer l’une des formes du mot pour définir l’autre revient à dire : « la foi, c’est avoir la foi ». Cela ne nous avance pas beaucoup.

    Un examen attentif des Écritures révèle que la foi n’implique pas seulement la connaissance sur Dieu, mais un consentement intellectuel ou une acceptation de cette connaissance. Voilà entre autres pourquoi il est si important d’avoir une image exacte de Dieu. Notre foi peut être perturbée par nos idées déformées sur le caractère de Dieu. Mais un assentiment intellectuel à l’Évangile ne suffit pas, car en ce sens, « les démons le croient aussi ». La foi véritable affecte également la manière de vivre d’une personne. Dans Romains 1.5, Paul évoque « l’obéissance de la foi ». Il ne dit pas que l’obéissance est similaire à la foi. Il veut dire que la foi véritable affecte toute la vie de la personne, pas seulement l’intellect. Elle suppose un engagement envers notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, et non pas une simple liste de règles. La foi, c’est tout autant ce que nous faisons, comment nous vivons, et à qui nous faisons confiance, que ce que nous croyons.


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 (28)
    Ecouter la leçon en audio :