EDS – Vendredi 30 juin – Pour aller plus loin…

Pour le lien entre la conversion personnelle et l’Église, lisez Ellen G. White, Témoignages pour l’église, vol. 1, p. 450-454. Pour une carte utile des débuts de la vie de Paul et un commentaire sur sa conversion, voir The SDA Bible Commentary, vol. 6, p. 226-234.

« Paul – autre nom de Saul – était réputé pour être un ardent défenseur de la religion juive, et un persécuteur acharné des chrétiens. Intrépide, indépendant, persévérant, ses talents et son éducation lui auraient permis de servir n’importe quelle cause avec compétence. Il pouvait discuter avec une remarquable clarté et, grâce à son ironie percutante, placer son adversaire dans une fâcheuse posture. Or, les Juifs voyaient maintenant ce jeune homme promis à un avenir si brillant s’unir à ceux qu’il avait persécutés, et prêcher résolument le nom de Jésus. Dans une bataille, un général tué est perdu pour son armée, mais sa mort ne procure aucune force supplémentaire à l’adversaire. En revanche, lorsqu’un homme de valeur passe à l’ennemi, non seulement ceux qui le perdent sont privés de ses services, mais l’armée à laquelle il se rallie acquiert dans la bataille un avantage appréciable. Saul de Tarse, en se rendant à Damas, aurait pu être frappé mortellement par le Seigneur, privant ainsi les persécuteurs juifs d’une grande force. Cependant, Dieu, dans sa providence, non seulement lui épargna la vie, mais il le convertit, faisant ainsi passer une aussi brillante personnalité du camp de l’ennemi à celui du Christ. Paul, orateur éloquent et critique sévère, au courage indomptable et aux desseins arrêtés, possédait toutes les qualités requises pour l’Église primitive. »[1]

À méditer

■ Quelle leçon retirer du fait que certains des plus ardents adversaires de Paul étaient des Juifs qui croyaient en Jésus ?

■ Comment prendre position pour des questions de principe religieux tout en s’assurant de ne pas prendre position contre Dieu ?

Résumé

La rencontre entre Paul et le Christ ressuscité sur la route de Damas a constitué un tournant aussi bien dans son existence que dans l’histoire de l’Église primitive. Dieu a transformé cet ancien persécuteur pour en faire l’apôtre choisi pour apporter l’évangile au monde païen. L’intégration des païens dans l’Église sur la seule base de la foi, pourtant, s’est révélée une idée difficile à accepter pour certains dans l’Église, et c’est un exemple fort de la manière dont nos idées préconçues et nos préjugés peuvent entraver notre mission.

[1] Ellen G. White, Conquérants pacifiques, p. 110.


VOTRE GUIDE EDS ICI 
Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 (9)
Ecouter la leçon en audio :

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :