EDS – Vendredi 23 juin – Pour aller plus loin

Tout en abordant des questions de théologie, les lettres de Pierre mettent aussi fortement l’accent sur la vie chrétienne et la manière dont nous devons traiter les autres. Autrement dit, certes, nous avons besoin de connaître la vérité telle qu’elle se trouve en Jésus. Mais plus important encore, « nous devons aussi vivre la vérité ». D′emblée, nous avons ces paroles pleines de majesté : « Comme vous vous êtes purifiés, par l’obéissance à la vérité, en vue d’une affection fraternelle sans hypocrisie, aimez-vous les uns les autres avec ferveur, d’un cœur pur » (1 P 1.22). Remarquez comment il associe le fait de purifier son âme à l’obéissance à la vérité. La vérité nous change, et fait de nous des individus qui s’aiment avec ferveur et « d’un cœur pur ». L’obéissance, la pureté de cœur, et l’amour, ces trois aspects sont liés. Voilà l’idéal que nous devons nous efforcer d’atteindre. Pouvez-vous imaginer combien nos vies seraient différentes si nous accomplissions cette mission ? Pensez à ce que cela donnerait, ne serait-ce que pour l’unité de l’Église.

« Frères, apporterez-vous avec vous l’esprit du Christ en rentrant dans vos foyers et dans vos églises ? Voulez-vous renoncer à la médisance et à l’incrédulité ? Le temps est arrivé où, plus que jamais, nous devons rester unis, pour travailler à l’unisson. L’union fait la force. La discorde et la désunion entraînent la faiblesse. »
Ellen G. White, Messages choisis, vol. 2, p. 429.


À méditer

  • Dans 2 Pierre 3.12, l’apôtre écrit que nous devons « attendre et hâter l’avènement du jour de Dieu, où les cieux enflammés se dissoudront et où les éléments embrasés se fondront ». Que veut-il dire par « hâter » le jour de Dieu ? Comment hâter le jour de Dieu, autrement dit, le retour de Jésus ?
  • On dit que la nature est le « deuxième livre » de Dieu. Malheureusement, comme c’est aussi le cas pour le premier livre de Dieu (la Bible), ce deuxième livre peut également être mal interprété. Par exemple, pour beaucoup de gens, le message de dessein et de but a été expurgé de la nature, remplacé par la notion darwinienne de mutations aléatoires et de sélection naturelle. Le monde, nous dit-on, nous donne l’impression d’avoir été conçu, mais ce n’est pas le cas. Comment, dans ce cas, lire et interpréter ce deuxième livre de la bonne manière ? Quelles sont les limites de ce que ce deuxième livre peut nous apprendre sur Dieu ? Quelle aide le premier livre peut-il nous apporter pour comprendre le deuxième correctement ? Qu’arrive-t-il quand notre interprétation de la nature, le deuxième livre, contredit notre interprétation du premier, la Bible ? Où se situe le problème ?

VOTRE GUIDE EDS ICI 
Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 93
Ecouter la leçon en audio :

23

Il ne reste qu'un commentaire

  1. Niyonkuru Pacifique /

    par le guide de l’esprit saint nous pouvons savoir mieux c’est que la nature nous enseigne

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :