EDS – Mercredi 17 mai – Jésus le Messie

Comme nous l’avons vu plus tôt, l’un des tournants du ministère terrestre de Jésus eut lieu au moment où, en réponse à une question sur l’identité de Jésus, Pierre répondit : « Toi, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant » (Mt 16.16). Le mot Christ (christos en grec) signifie « l’oint », le « Messie ». En hébreu, il s’agit de mashiyach. La racine de ce mot signifie « oindre », et on l’utilisait dans différents contextes dans l’Ancien Testament (en une occasion, il est même employé pour décrire un roi païen, Cyrus [voir Es 45.1]). Ainsi, quand Pierre appelle Jésus le Christ, il emploie un mot qui exprime un idéal dérivé de la Bible hébraïque.

Lisez ces textes de l’Ancien Testament où se trouve les mots « Messie » ou « oint ». Que nous indique le contexte sur le sens du mot ? Comment Pierre comprenait-il ce qu’il disait en appelant Jésus le Messie ? Psaumes 2.2 ; Psaumes 18.50 ; Daniel 9.25 ; 1 Samuel 24.6 ; Ésaïe 45.1

C’est le Seigneur qui avait inspiré Pierre quand ce dernier a déclaré que Jésus était le Messie (Mt 16.16,17), mais il ne comprenait sans doute pas totalement ce que cela impliquait. Il ne comprenait pas qui était exactement le Messie, ce qu’il allait accomplir, et peut-être plus important encore, comment il allait l’accomplir. Pierre n’était pas le seul à passer à côté de cette compréhension. En Israël, beaucoup d’idées différentes avaient cours à propos du Messie. Les emplois du terme Messie ou oint dans les textes ci-dessus ne suffisent pas à dresser le tableau d’ensemble, même s’ils préfigurent ce que le Messie allait en définitive être et faire.

Jean 7.42 révèle en partie ce que l’on attendait du Messie : ce serait un descendant de David, et il viendrait de Bethléem (Es 11.1-16 ; Mi 5.2). Là-dessus, ils avaient raison. Mais dans l’imaginaire collectif, un Messie de la lignée de David devait faire ce que David avait fait : vaincre les ennemis des juifs. Personne ne s’attendait à ce qu’un Messie soit crucifié par les Romains. Bien entendu, au moment où Pierre écrit ces épîtres, il comprenait plus clairement l’identité de Jésus Messie (il le nomme Jésus Christ quinze fois dans 1 et 2 Pierre) et tout ce qu’il allait accomplir pour l’humanité.


VOTRE GUIDE EDS ICI 
Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 56
Ecouter la leçon en audio :

Les commentaires sont fermés