EDS – Lundi 8 mai – Les anciens

Lisez 1 Pierre 5.1-4. Comment les dirigeants doivent-ils se comporter ? En quoi ces principes peuvent-ils s’appliquer à chacun d’entre nous, quel que soit notre rôle ?

Dans ses directives aux anciens, Pierre commence par faire remarquer qu’il est lui-même ancien. Il relève ensuite deux choses sur lui-même : il est un témoin de la souffrance de Christ, et il espère partager la gloire qui doit être révélée. En disant cela, Pierre met en lumière la première caractéristique que l’on doit trouver chez un ancien : un ancien doit comprendre l’ampleur des souffrances que Christ a endurées pour nous ainsi que la grande espérance qu’il nous offre.

Pierre compare le rôle de l’ancien à un berger qui s’occupe du troupeau de Dieu. Le fait qu’il compare une église à des moutons laisse entendre que, comme des moutons, les membres s’en vont parfois de leur côté. Ils ont donc besoin du berger pour les ramener vers le groupe et les aider à agir en harmonie avec ce dernier. L’ancien doit également être un exemple de l’humilité qui doit caractériser le chrétien.
Dans ces textes, quel est l’avertissement donné à ceux qui sont des bergers ? Jérémie 10.21 ; Ézéchiel 34.8-10 ; Zacharie 11.17.

Un aspect important de la fonction du dirigeant chrétien est de travailler avec les gens de l’Église aussi patiemment que des bergers avec leurs moutons. Les anciens doivent les rassembler pour l’adoration et pour partager le message de Jésus avec ceux qui ont besoin de le connaître, lui, ainsi que le salut qu’il offre.

Pierre observe également que c’est de bon cœur que les anciens doivent exercer cette supervision, et non sous la contrainte. Ce n’est pas toujours chose aisée que de trouver des gens disposés à assumer les difficultés inhérentes à la direction de l’Église. C’est particulièrement évident en périodes de nominations. Pour qu’une Église fonctionne bien, un certain nombre de fonctions doivent être remplies. Le fait que les gens soient réticents à assumer des rôles de dirigeant n’est pas sans raison. Certains de ces rôles exigent un investissement considérable de temps, et les gens qui conviennent à de tels postes peuvent déjà avoir de nombreux engagements. D’autres peuvent penser qu’ils ne sont pas assez préparés pour ce poste. Pourtant, Pierre dit que nous devrions assumer de bon cœur les postes de direction si on nous le demande et dans la mesure du possible.


VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide2T2017 47 Lundi 8 mai<< VERSION PDF
Version audio mp3 :

Les commentaires sont fermés