EDS – Jeudi 18 mai – Jésus, le divin Messie

Pierre savait que Jésus était non seulement le Messie, mais également le Seigneur. Autrement dit, au moment de la rédaction de ses épîtres, Pierre savait que le Messie était Dieu lui-même. Bien que le titre « Seigneur » peut avoir un sens profane, il peut également faire clairement référence à la divinité. Dans 1 Pierre 1.3 et 2 Pierre 1.8,14,16, Pierre fait référence à Jésus, le Messie, le Christ, comme le Seigneur, Dieu lui-même.

Comme d’autres écrivains du Nouveau Testament, Pierre décrit le lien entre Jésus et Dieu avec les mots Père et Fils. Par exemple, « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ » (1 P 1.3 ; comparez avec 2 P 1.17). Jésus est décrit comme le Fils bien-aimé (2 P 1.17), et une partie de l’autorité de Jésus Seigneur, ainsi que son statut céleste, viennent de cette relation particulière qu’il a avec Dieu le Père.

Lisez 2 Pierre 1.1 ; Jean 1.1 et Jean 20.28. Que nous disent ces textes sur la divinité de Jésus ?

2 Pierre 1.1 dit : « notre Dieu et Sauveur Jésus-Christ ». Dans l’original en grec, le même article défini (« le ») est employé à la fois pour Dieu et Sauveur. Grammaticalement, cela signifie que « Dieu » et « Sauveur » sont employés tous deux pour Jésus. 2 Pierre 1.1 constitue ainsi l’une des preuves très claires de la pleine et entière divinité de Jésus présente dans le Nouveau Testament. Les premiers chrétiens avaient du mal à comprendre Jésus, mais ils ont peu à peu réuni les indices du Nouveau Testament. Dans les écrits de Pierre, le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont distincts (par exemple, Père/Fils : 1 P 1.3 ; 2 P 1.17 ; Saint-Esprit : 1 P 1.12 ; 2 P 1.21), comme dans le reste du Nouveau Testament. Mais, en même temps, Jésus est décrit comme pleinement divin, comme le Saint-Esprit. Avec le temps, et après bien des discussions, l’Église a développé la doctrine de la Trinité pour expliquer le mieux possible le mystère de la Divinité. La doctrine de la Trinité est incluse dans les vingt-huit croyances fondamentales des adventistes du septième jour. Ainsi, nous avons dans Pierre une description claire de Jésus non seulement comme Messie, mais comme Dieu lui-même.

Considérez la vie et la mort de Jésus, et rendez-vous compte qu’« il était Dieu ».Qu’est-ce que cela nous apprend sur le genre de Dieu que nous servons et sur les raisons qui nous poussent à l’aimer et à lui faire confiance ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 57
Ecouter la leçon en audio :

Il ne reste qu'un commentaire

  1. Niyonkuru Pacifique /

    Que Dieu soit béni

Les commentaires sont fermés