• EDS – Vendredi 12 mai – Pour aller plus loin

    L’attitude de Jésus lors du dernier repas avec ses disciples est un très bon exemple de ses qualités de leader-serviteur. À ce moment-là, Jésus était tout à fait conscient de son identité de Fils de Dieu et de son imminent retour auprès du Père (Jn 13.1). Au moment du repas, il a lavé les pieds des disciples. Puis il a dit :

    « Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres ; car je vous ai donné l’exemple, afin que, vous aussi, vous fassiez comme moi j’ai fait pour vous » (Jn 13.14,15).

    Chaque fois que les disciples de Jésus participent au lavement des pieds, ils ne se contentent pas de rejouer cette scène. Ils se rappellent les uns aux autres que pour être un dirigeant dans le royaume de Jésus, il faut devenir un serviteur. Après avoir mieux compris qui était vraiment Jésus, les disciples n’ont sans doute jamais oublié cet acte d’humilité de la part de leur Maître. Sans aucun doute également, Pierre y pensait quand il a appelé les anciens d’Église à ne pas dominer les autres, mais à se revêtir d’humilité.

    « En consentant à devenir homme, le Christ a fait preuve d’une humilité qui étonne les intelligences célestes. Devenir homme ne constituerait pas une humiliation sans le fait de la glorieuse préexistence de Christ. Il nous faut ouvrir notre entendement afin de comprendre que le Christ a mis de côté sa robe et sa couronne royales, a renoncé à son suprême commandement, a revêtu sa divinité de l’humanité, et cela pour se mettre à la portée de l’homme et donner aux membres de la famille humaine le pouvoir moral de devenir enfants de Dieu. » « La soumission et l’humilité qui caractérisaient la vie du Christ se manifesteront dans la vie et le caractère de ceux qui marchent comme il a marché. » Ellen G. White, Sons and Daughters of God, p. 81, voir également Messages choisis, vol 1, p. 285-286.

    À méditer
    • Jésus a commencé son ministère par une confrontation avec le diable. Affaibli par quarante jours de jeûne, il a pu résister aux tentations du diable en citant les Écritures (Mt 4.1-11 ; Mc 1.12 ; Lc 4.1-13). Qu’est-ce que cela nous apprend sur la manière dont nous aussi, nous pouvons résister au diable dans notre vie ?
    • Quels exemples avez-vous vus de la véritable humilité chez autrui ? Que retenir de ces exemples ?
    • En classe, répondez à la question suivante : En plus de ce que Pierre a enseigné dans les versets de cette semaine, quelles sont les qualités d’un bon dirigeant chrétien ? Quels sont les éventuels recoupements entre ces qualités, et les qualités des dirigeants non-croyants ? Quelles sont les différences ?
    • Que répondre à l’affirmation que Satan n’est pas réel mais qu’il est simplement un
      symbole du mal inhérent à la nature humaine ?

    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    Télécharger la leçon du jour en PDF >>EDSGuide2T2017 51
    Ecouter la leçon en audio :