EDS – Mercredi 12 avril – Un sacerdoce royal

Dans le livre de l’Exode, au chapitre 19, le Seigneur dit à Moïse :

« Voici ce que tu diras à la maison de Jacob, ce que tu annonceras aux Israélites : Vous avez vu vous-mêmes ce que j’ai fait à l’Égypte : je vous ai portés sur des ailes d’aigle et je vous ai fait venir à moi. Maintenant, si vous m’écoutez et si vous gardez mon alliance, vous serez mon bien propre parmi tous les peuples – car toute la terre m’appartient. Quant à vous, vous serez pour moi un royaume de prêtres et une nation sainte. Voilà ce que tu diras aux Israélites » (Ex 19.3-6).

Voilà le message de l’évangile, révélé des millénaires avant la Croix : Dieu rachète son peuple, le sauvant du péché et de l’esclavage du péché, puis il ordonne à ces élus de l’aimer et de lui obéir, car ils sont un peuple spécial, un peuple de l’alliance, devant lui et devant le monde.

Lisez 1 Pierre 2.5,9,10 et Exode 19.6. Que veut dire Pierre quand il appelle les chrétiens « un sacerdoce royal et une nation sainte » (1 P 2.9) ? Que nous indique ce langage, à nous, chrétiens adventistes du Septième jour, sur nos obligations ?

« Une maison spirituelle », « une lignée choisie », « un sacerdoce royal », « un peuple que Dieu s’est acquis », toutes ces expressions honorifiques employées dans la Bible décrivent la relation particulière que Dieu avait avec les descendants d’Abraham.
Dans le cadre du Nouveau Testament, en parlant de Jésus et de la Croix, Pierre emploie un langage similaire et l’applique aux membres de l’Église. Les promesses de l’alliance que Dieu avait faites à Israël ont été élargies pour inclure non seulement les juifs qui croient en Jésus, mais également les croyants d’origine païenne. Oui, à travers Jésus, les païens aussi peuvent prétendre être des enfants d’Abraham. « Et si vous appartenez au Christ, alors vous êtes la descendance d’Abraham, héritiers selon la promesse. » (Ga 3.29.) À travers Christ, n’importe qui, quelle que soit son origine, peut faire partie de ce « sacerdoce royal ». La Bible déclare que le Saint-Esprit a ressuscité Jésus des morts, et que nous serons de même ressuscités par l’Esprit. Seul Dieu a le pouvoir de ressusciter des morts. L’Esprit est donc Dieu.

« Une nation sainte » ? « Un sacerdoce royal » ? Appliquées à nous, que signifient de pareilles expressions ?
Dans ce cas, quel genre de vie devrions-nous mener, aussi bien en tant qu’individus qu’en tant que communauté ?
Comment être à la hauteur de cet éminent appel ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide2T2017 21 Mercredi 12 avril<< VERSION PDF
Version audio mp3

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :