EDS – Mardi 18 avril – Maris et femmes

Lisez 1 Pierre 3.1-7. De quelles circonstances particulières Pierre parle-t-il ici ? En quoi ce qui est dit est pertinent pour le mariage dans notre société d’aujourd’hui ?

Un indice important dans le texte permet au lecteur attentif de comprendre la question que Pierre traite dans 1 Pierre 3.1-7. Au chapitre 3, verset 1, Pierre dit qu’il parle des maris qui « refusent d’obéir à la Parole ». Autrement dit, Pierre parle de ce qui doit arriver lorsqu’une épouse chrétienne est mariée à un homme qui n’est pas chrétien (même si le nombre de ceux qui ne croient pas est faible).

Une chrétienne devra affronter beaucoup de difficultés si elle est mariée avec un homme qui ne partage pas sa foi. Que doit-il se passer dans ce cas ? Doit-elle se séparer de son mari ? Pierre, comme Paul ailleurs, ne laisse pas entendre que les épouses chrétiennes doivent quitter leur mari non-croyant (voir 1 Co 7.12-16). À la place, dit Pierre, les femmes ayant un mari non-croyant doivent mener une vie exemplaire.
Les rôles dévolus aux femmes dans l’Empire romain du premier siècle étaient largement déterminés par la société individuelle. Les épouses romaines, par exemple, avaient plus de droits légaux concernant leurs biens et les réparations légales que la plupart des femmes auxquelles Pierre écrit.

Mais dans certaines sociétés du premier siècle, les femmes étaient exclues de tout engagement politique ou gouvernemental et de décision dans la plupart des religions. Pierre exhorte les chrétiennes à assumer un ensemble de standards qui seraient admirables dans leur situation. Il les exhorte à la pureté et au respect (1 P 3.2). Il dit qu’une femme chrétienne doit s’intéresser davantage à sa beauté intérieure qu’à la parure extérieure des coiffures à la mode, des bijoux, et des vêtements coûteux (1 P 3.3-5).

Une femme chrétienne se conduit d’une manière qui valorise le christianisme aux yeux de celui qui vit avec elle le plus intimement qui soit : son mari. Les maris ne doivent pas considérer les paroles de Pierre comme un permis de maltraiter leur femme comme bon leur semble. Comme il le souligne, les maris doivent faire preuve de considération envers leur épouse (1 P 3.7). Même si Pierre traite d’un problème spécifique, les femmes chrétiennes mariées à des non-croyants, nous avons néanmoins un aperçu de l’idéal du mariage chrétien : les conjoints chrétiens doivent se soutenir mutuellement, en menant une vie de transparence et d’intégrité alors qu’ils adorent Dieu tout en vaquant à leurs activités quotidiennes.


VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide2T2017 27 Mardi 18 avril<< VERSION PDF
Version audio mp3

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :