EDS – Lundi 10 avril – La pierre vivante

Lisez 1 Pierre 2.4-8 (voir également Es 28.16 ; Ps 118.22 ; Es 8.14,15). De quelle vérité cruciale Pierre parle-t-il ici ? Que nous dit-il sur la réponse que nous devons donner à Jésus ?

Après avoir dit à ses lecteurs de rechercher la nourriture spirituelle, Pierre attire immédiatement leur attention vers Jésus-Christ, la Pierre vivante, référence probable au temple de Jérusalem. Dans 1 Pierre 2.4-8, il cite trois passages de l’Ancien Testament qui mettent en lumière la signification des pierres angulaires, qui représentent le rôle de Jésus dans son Église. Pierre n’est pas le seul à associer ces versets à Jésus. Jésus lui-même emploie le Psaume 118.22 pour conclure l’une de ses paraboles (Mt 21.42). Pierre fait de même dans Actes 4.11, dans son discours aux chefs juifs. Et Paul cite Ésaïe 28.16 dans Romains 9.33.

Là où Pierre veut en venir, c’est que même si Jésus a été rejeté et crucifié, Dieu l’a choisi pour devenir la pierre angulaire de sa maison spirituelle. Les chrétiens sont donc des pierres vivantes intégrées dans cette maison spirituelle. En employant le vocabulaire de la pierre angulaire et des briques, Pierre présente une image de l’Église. L’Église est fondée sur Jésus, mais elle est composée de ceux qui le suivent. Remarquez que devenir chrétien signifie que l’on fait désormais partie d’une communauté chrétienne, ou église locale. De la même manière qu’une brique doit faire partie d’une structure plus importante, les chrétiens ne sont pas appelés à être des disciples de Jésus en vivant coupés des autres. Un chrétien qui n’adore pas et qui n’oeuvre pas avec d’autres chrétiens pour faire avancer le royaume de Dieu constitue une contradiction dans les termes. Les chrétiens sont baptisés en Christ, et de ce fait, ils sont aussi baptisés dans son Église.

Pierre parle également de la fonction de l’Église. Elle doit former un « sacerdoce royal » (1 P 2.5) qui offre des « sacrifices spirituels ». Dans la Bible hébraïque, les prêtres sont les médiateurs entre Dieu et son peuple. Les paroles de Pierre, entre autres écrivains du Nouveau Testament, empruntent souvent au vocabulaire du temple et de la prêtrise pour présenter l’Église comme le temple vivant de Dieu, et son peuple comme ses prêtres. Il évoque le système cultuel de l’Ancien Testament afin de révéler des vérités sur la manière dont les chrétiens doivent vivre et agir aujourd’hui.

Relisez 1 Pierre 2.5. Que signifie l’expression « offrir des sacrifices spirituels » ? Comment les chrétiens, en tant que communauté d’adorateurs, offrent-ils des sacrifices spirituels ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide2T2017 19 Luni 27 mars<< VERSION PDF
Version audio mp3

Les commentaires sont fermés