• EDS – Lundi 24 avril – Souffrir dans la chair

    Oui, Jésus est bien mort pour nos péchés, et notre espoir de salut ne se trouve qu’en lui, en sa justice, qui nous couvre et qui nous fait apparaître justes aux yeux de Dieu. Grâce à Jésus, nous sommes « auprès de Dieu comme si vous n’aviez jamais péché » Ellen G. White, Le meilleur chemin, p. 56. Mais la grâce de Dieu ne se termine pas par une simple déclaration que nos péchés sont pardonnés. Dieu donne aussi le pouvoir de vaincre nos péchés.

    Lisez 1 Pierre 3.18-21 ; 1 Pierre 4.1-2 ainsi que Romains 6.1-11. Quel est le lien entre la souffrance et la victoire sur le péché ?

    Il y a un petit mot en grec que l’on trouve dans 1 Pierre 3.18 et qui souligne la nature totale du sacrifice de Jésus. C’est le mot hapax, qui signifie « une fois pour toutes ». Pierre emploie hapax pour souligner la nature globale des souffrances de Jésus et de sa mort pour nous. L’expression « ainsi donc » dans 1 Pierre 4.1 relie 1 Pierre 4.1,2 à ce qui vient d’être dit dans 1 Pierre 3.18-22. Dans ces précédents versets, Pierre montre que Christ a souffert pour nos péchés afin de nous amener à Dieu (1 P 3.18), et que le baptême nous sauve à présent (1 P 3.21).

    Le baptême est peut-être ainsi le meilleur cadre dans lequel comprendre les paroles de Pierre, « car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché » (1 P 4.1). Par le baptême, le chrétien participe à la souffrance, à la mort, et à la résurrection de Jésus. Le chrétien fait le choix de « vivre, non plus selon des désirs humains, mais selon la volonté de Dieu pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair » (1 P 4.2). Cela ne peut s’accomplir qu’en soumettant le moi au Seigneur chaque jour, et en crucifiant « la chair avec ses passions et ses désirs » (Ga 5.24).

    Dans Romains 6.1-11, Paul dit qu’au moment du baptême, les chrétiens sont unis à Jésus dans sa mort et sa résurrection. Au moment du baptême, nous mourrons au péché. Il nous faut alors faire de cette mort au péché une réalité dans notre vie. Les paroles de Paul nous donnent le secret de la vie chrétienne : « Ainsi, vous-mêmes, estimez-vous morts pour le péché et vivants pour Dieu, en Jésus-Christ » (Rm 6.11).

    Quand pour la dernière fois vous êtes-vous retrouvé à « souffrir dans la chair » afin de combattre le péché ?
    Que vous indique votre réponse sur votre vie chrétienne ?


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSGuide2T2017 20 Lundi 24 avril<< VERSION PDF
    Version audio mp3 :