• EDS – Dimanche 23 avril – En parfait accord

    Lisez 1 Pierre 3.8-12. Quel message Pierre fait-il passer ici sur la manière dont les chrétiens doivent vivre ? Que répète-t-il qu’il a déjà écrit dans 1 Pierre 2.20,21 ?

    Pierre commence par leur dire à tous d’être « en parfait accord » (homophrones). Il ne parle pas d’uniformité au sens où tous doivent penser, agir et croire exactement de la même manière. La meilleure illustration de cette idée se trouve dans 1 Corinthiens 12.1-26. Dans ces versets, Paul souligne que le corps est formé de différentes parties. Il y a les mains et les yeux, mais chacun fait partie du corps. De la même manière, l’église est faite d’individus ayant différents dons spirituels. Ils opèrent ensemble pour former une communauté unie.

    Bien entendu, une telle unité n’est pas toujours facile. L’histoire de l’église chrétienne l’a trop souvent montré. Ainsi, Pierre met en garde les croyants lorsqu’ils ne sont pas d’accord entre eux. Puis il dit à ses lecteurs comment ils peuvent manifester cet idéal chrétien d’unité.
    Par exemple, les chrétiens doivent agir avec compassion (1 P 3.8), c’est-à-dire que lorsqu’un chrétien souffre, les autres souffrent avec lui. Quand un chrétien se réjouit, les autres chrétiens se réjouissent avec lui (voir 1 Co 12.26). La compassion nous permet de voir les choses du point de vue d’autrui, c’est une étape importante vers l’unité. Pierre dit ensuite que nous devons être remplis d’amour fraternel (1 P 3.8, Colombe). Jésus lui-même a dit que c’est de cette manière que l’on reconnaîtra ses véritables disciples, au fait qu’ils ont de l’amour les uns pour les autres (Jn 13.35).

    Pierre déclare en outre que les chrétiens sont sensibles aux autres (1 P 3.8). Ils ont compassion des difficultés et des faiblesses des autres.
    « Crucifiez le moi. Considérez les autres comme plus excellents que vous-mêmes, et ainsi vous réaliserez l’union avec le Christ. Devant l’univers céleste, l’Église et le monde, vous donnerez la preuve indubitable que vous êtes fils et filles de Dieu. Le Seigneur sera glorifié par l’exemple que vous donnerez. » Ellen G. White, Témoignages pour l’église, vol 3 page 458.

    Faisons-nous souvent ce que Pierre dit ici, en particulier concernant le fait de ne pas rendre « mal pour mal » (1 P 3.9) ?
    Par quel genre de mort à soi-même doit-on passer pour suivre ces paroles ? Comment ? Voir Ga 2.20.


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSGuide2T2017 32 Dimanche 23 avril<< VERSION PDF
    Version audio mp3 :