• EDS – Vendredi 21 avril – Pour aller plus loin

    Lisez Ellen G. White, « Le conflit imminent », p. 427-434 ; « Les Écritures, notre sauvegarde », p. 435-441, et « Le temps de détresse », p. 451-465 dans  » Le grand espoir « .

    Ellen G. White recommandait aux adventistes du septième jour d’être de bons citoyens et d’obéir à la loi du pays. Elle disait même aux gens de ne pas désobéir aux lois locales du dimanche de manière flagrante et publique. Autrement dit, ils devaient bien sanctifier le sabbat du septième jour, comme Dieu l’avait ordonné, mais il n’était pas nécessaire de transgresser délibérément des lois qui interdisaient de travailler le dimanche. Cependant, dans un cas particulier, elle déclara sans ambiguïté que les adventistes ne devaient pas obéir à la loi : si un esclave avait fui son maître, la loi exigeait que l’esclave soit ramené à son maître. Elle critiqua violemment cette loi en disant aux adventistes de ne pas obéir, malgré les conséquences :

    « Quand les lois humaines entrent en conflit avec les lois de Dieu, il faut obéir à celles-ci, quelles qu’en soient les conséquences. La loi de notre pays qui requiert de rendre l’esclave à son maître ne doit pas être obéie ; nous devons supporter les conséquences de la violation de cette loi. L’esclave n’est la propriété de personne. Dieu seul est le maître des hommes »
    Ellen G. White, Témoignages pour l’église, vol. 1, p. 80.


    À méditer

    • En classe, discutez de votre réponse à la question de la fin de l’étude de lundi, sur le sujet suivant : les chrétiens ne doivent-ils jamais se battre pour leurs droits ? Dans vos échanges, prenez également en compte cette question : quels sont nos droits, au juste ?
    • Donnez des exemples où l’impact des chrétiens sur la société a constitué une grande force pour changer la société pour le meilleur. Quelles leçons peut-on tirer de ces histoires ?
    • Donnez des exemples où des chrétiens, au lieu de changer les maux de la société, se sont pliés à ces maux, et même les ont justifiés. Quelles leçons peut-on également tirer de ces histoires ?
    • 1 Pierre 2.17 dit : « Respectez l’empereur » (BFC). L’empereur en ce temps-là était probablement Néron, l’un des hommes les plus corrompus et les plus vils de ce qui constituait déjà une dynastie d’hommes corrompus et vils. Quel est le message pour nous aujourd’hui ? En quoi ce que Pierre a écrit au début de ce passage : « Respectez tous les êtres humains » (BFC) peut-il nous aider à mieux comprendre ses paroles ?
    • Lisez 1 Pierre 2.21-25 en classe. En quoi le message de l’évangile est-il contenu dans ces versets ? Quelle espérance nous offrent-ils ? À quoi nous appellent-ils ? Avec quelle fidélité suivons-nous ce qui nous est dit ici ?

    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSGuide2T2017 30 Vendredi 21 avril<< VERSION PDF
    Version audio mp3