• EDS – Dimanche 16 avril – L′Église et l′État

    Bien qu’elle ait été écrite il y a longtemps, la Bible aborde néanmoins des questions tout à fait contemporaines, comme les relations entre les chrétiens et leur gouvernement. Dans certains cas, cela paraît plutôt évident. Apocalypse 13 parle d’un temps où obéir aux pouvoirs politiques signifiera désobéir à Dieu. Dans pareils cas, notre choix est clair (voir l’étude de jeudi).

    Lisez 1 Pierre 2.13-17. Que dit la Parole ici sur la manière dont nous devons considérer le gouvernement ?

    La cruauté de l’Empire romain était bien connue de ceux qui vivaient sur son territoire. Il s’était étendu au gré des caprices d’hommes ambitieux et impitoyables qui usaient de la force militaire et mataient toute résistance par la violence. La torture systématique et la mort par crucifixion n’étaient que deux des horreurs infligées aux contrevenants. Le gouvernement romain était gangrené par le népotisme et la corruption. L’élite en place exerçait le pouvoir avec une arrogance et une cruauté absolues. Malgré tout cela, Pierre exhorte ses lecteurs à accepter l’autorité de « toute » institution humaine dans l’empire, du roi au gouverneur (1 P 2.13,14).

    Pierre affirme que les rois et les gouverneurs punissent ceux qui font le mal, et qu’ils louent ceux qui font le bien (1 P 2.14). Ils ont donc un rôle très important à jouer dans la structuration de la société. En fait, malgré tous ses torts, l’Empire romain procurait une certaine stabilité. Il délivrait de la guerre. Il rendait une justice sévère, mais une justice tout de même, fondée sur l’État de droit. Il bâtissait des routes et établissait un système monétaire pour financer ses besoins militaires. Rome a ainsi créé un environnement dans lequel la population pouvait croître, et dans de nombreux cas, prospérer. Vus sous cet angle, les commentaires de Pierre sur les gouvernements ont du sens. Aucun gouvernement n’est parfait, et encore moins celui sous lequel vivaient Pierre et l’Église de cette époque. Ainsi donc, les chrétiens doivent chercher à être de bons citoyens, qui obéissent à la loi du pays autant que possible, même si le gouvernement auquel ils sont soumis est loin d’être parfait.

    Pourquoi est-ce important pour les chrétiens d’être d’aussi bons citoyens que possible, même dans des situations politiques loin d’être idéales ? Que peut-on faire pour améliorer la société, même modestement ?


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSGuide2T2017 25 Dimanche 16 avril<< VERSION PDF
    Version audio mp3