• Une tournée pour deux

    En prenant le temps de rendre visite à un patient à l’hôpital de Floride d’Orlando, un employé reçoit une bénédiction inattendue et redécouvre le sens de sa vie.

    C’était une journée très remplie, je faisais ma tournée dans l’hôpital et j’assurais mes fonctions administratives. J’étais pressé que 15h00 arrive mais n’avais pas encore terminé ma tournée. Je savais que ma tournée était une priorité, quelle que soit l’heure, et je continuais donc en me dirigeant vers l’aile est de l’hôpital.

    Puisqu’il était tard, l’infirmière de service avait déjà vu tous les patients de l’étage, sauf un. Ce patient était sous dialyse. Quand je suis entré pour le voir, j’ai remarqué qu’il avait les deux bras branchés aux machines et qu’il regardait une petite TV. Lorsque je me suis approché de son lit, il me regarda avec un grand sourire. C’était exactement ce dont j’avais besoin à ce moment-là. Nous avons commencé à parler du temps passé à l’hôpital, et il m’a dit que son séjour avait été merveilleux jusqu’à présent et que tout le monde prenait bien soin de lui. Cependant, j’ai rapidement compris ce dont il voulait vraiment parler : « sa vie à l’extérieur de l’hôpital », et non pas à l’intérieur. Il a raconté plusieurs histoires sur son passé et comment Dieu l’avait touché à bien des égards tout au long de sa vie. Il disait qu’il était comblé et voulait le partager. Puis il en vint à parler de sa dialyse qu’il faisait trois jours par semaine. Bien que ces traitements n’étaient pas ce qu’il avait prévu, il avait accepté la volonté de Dieu.

    Ma rencontre ce jour-là a permis de remettre les choses en perspective. J’étais là, frustré après une grosse journée, mais le patient que je voyais était à l’hôpital, dialysé, toujours souriant et heureux de me voir.

    Je me suis demandé qui est en train de prendre soin de l’autre ?J’ai aussi réalisé que si je n’avais pas fait ma tournée à ce moment-là, je n’aurais pas eu la bénédiction d’entendre l’histoire de ce patient et de me rappeler que bien que la vie puisse prendre un chemin différent de ce que nous attendons ou de ce que nous voulons, c’est le chemin que Dieu a choisi que nous empruntons, et que nous devons faire confiance dans le fait qu’il a toujours quelque chose de mieux en stock pour nous. À la fin de la visite, nous avons prié ensemble et exprimé notre gratitude d’avoir pu nous rencontrer l’un et l’autre. Je suis tellement reconnaissant d’avoir eu l’occasion de parler avec lui et d’écouter vraiment ce qu’il voulait dire. Grâce à la volonté de Dieu, je suis parti avec un intense sentiment de renouveau et de bonheur dans mon cœur !

    Source : http://www.adventisthealthsystem.com/page.php?section=news&page=article&id=2271

    À FLEUR D’ÉMOTION

    Bible, psychologie et émotions humaines : depuis quelques décennies, la psychologie et la théologie semblent vouloir se rapprocher pour tenter de répondre aux souffrances humaines en prenant en considération ces deux dimensions. De Lina Leblanc et Josée Elysée.

  • EDS – Mardi 4 avril – Thèmes-clès

    Lisez 1 Pierre 1.3-12. Quel est le message principal de Pierre dans ces versets ?

    Dans sa salutation à ses lecteurs dans 1 Pierre 1.1-2, Pierre a déjà mentionné le Père, le Fils et le Saint-Esprit (1 P 1.2). Les trois membres de la Divinité constituent le sujet de 1 P 1.3-12. Le Père et le Fils sont le thème de 1 Pierre 1.3-9, et le Saint-Esprit tient une place importante dans 1 P 1.10-12. Alors qu’il évoque le Père et le Fils et l’oeuvre du Saint-Esprit, Pierre présente de nombreux thèmes sur lesquels il va revenir.

    Les chrétiens, commence Pierre (1 P 1.3 ; voir également Jn 3.7), sont nés de nouveau. Toute leur existence a été transformée par la résurrection de Jésus et par l’extraordinaire héritage qui attend les chrétiens au ciel (1 P 1.3,4). Ici, comme à bien d’autres reprises dans le Nouveau Testament, la résurrection de Jésus est la clé de l’espérance chrétienne.

    Cette espérance donne aux chrétiens une raison de se réjouir, malgré le fait que beaucoup de ceux qui lisent 1 Pierre soient dans la souffrance. Cette souffrance met leur foi à l’épreuve et l’affine, de la même manière que le feu éprouve et purifie l’or. Même si les lecteurs de Pierre n’ont pas vu Jésus de leurs yeux, ils l’aiment et croient en lui. Et l’issue de leur foi en lui, c’est le salut, et la promesse d’un « héritage impérissable, sans souillure, inaltérable, qui vous est réservé dans les cieux, à vous » (1 P 1.4). Pierre leur fait également savoir que les prophètes d’autrefois avaient prédit « la grâce qui vous était destinée » (1 P 1.10). Les prophètes de l’Ancien Testament avaient comme « objet de leurs recherches et de leurs investigations » (1 P 1.10) le salut que ces gens-là étaient en train d’expérimenter en Jésus.
    Tandis qu’ils subissent la persécution à cause de leur foi, Pierre souligne qu’ils sont au coeur d’un conflit bien plus grand entre le bien et le mal. À la fin, il cherche à les aider à rester fidèles à la vérité, même dans les épreuves.

    D’abord, Pierre 1.4 déclare qu’il y a un héritage qui vous est réservé dans les cieux, à vous. Réfléchissez à cela à un niveau personnel. Il existe un endroit précis qui vous est réservé au ciel, personnellement. Comment réagir personnellement à cette merveilleuse promesse ?


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSGuide2T2017 13 Mardi 4 avril<< VERSION PDF
    Version audio mp3