EDS – Mercredi 29 mars – Renier son Seigneur

Lisez Luc 22.31-34 ; 54-62. Quelles leçons peut-on tirer des échecs de Pierre ?

Les intentions de Pierre étaient bonnes. Et, en fait, il a manifesté davantage de courage que les autres disciples. Il a suivi Jésus afin de découvrir ce qui lui arriverait. Mais ce faisant, il a décidé de cacher sa véritable identité. Ce compromis, ce détour du droit chemin, l’a amené à renier son Sauveur trois fois, exactement comme Jésus l’avait prédit. L’histoire de Pierre nous en apprend beaucoup sur les effets potentiellement dévastateurs des compromis. Comme nous le savons, les exemples ne manquent pas dans l’histoire chrétienne de ce qui arrive lorsque les chrétiens font des compromis avec des vérités cruciales. La vie elle-même implique souvent des compromis, et nous devons parfois être disposés à donner et à prendre, mais nous devons rester fermes sur les vérités cruciales. En tant que peuple, nous devons apprendre quelles sont les choses qui ne supportent aucun compromis, jamais, et ce quelles que soient les circonstances (voir par exemple Ap 14.12). D’après Ellen G. White, le compromis et l’échec de Pierre ont commencé à Gethsémané, quand, au lieu de prier, il dormait, et qu’il n’était donc pas prêt spirituellement pour ce qui allait arriver. S’il avait été fidèle dans la prière, écrit-elle, « il n’eût pas renié son Maître » Ellen G. White, Jésus-Christ, page 713.

Certes, Pierre a échoué lamentablement. Mais aussi grand qu’ait été son échec, la grâce de Dieu a été encore plus grande. « Mais là où le péché a foisonné, la grâce a surabondé. » (Rm 5.20.) C’est le pardon accordé par Jésus qui a fait de Pierre l’un des principaux chefs de l’Église chrétienne primitive. Quelle puissante leçon pour nous tous sur la réalité de la grâce de Dieu. Quelle leçon pour chacun d’entre nous : malgré nos échecs, nous devons persévérer par la foi !

Certes, Pierre savait ce que signifiait être pardonné. Il savait personnellement ce qu’était l’évangile, car il avait connu non seulement la réalité de son état de péché, mais aussi la grandeur et la profondeur de l’amour et de la grâce de Dieu envers les pécheurs.

Comment apprendre à pardonner à ceux qui nous ont beaucoup déçus, comme Pierre a déçu Jésus ici ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide2T2017 7 Luni 27 mars<< VERSION PDF
Version audio mp3

Les commentaires sont fermés