• EDS – Samedi 11 mars – ATTRISTER LE SAINT-ESPRIT ET LUI RÉSISTER

    SABBAT APRÈS-MIDI

    Étude de la semaine :
    Ac 7.51 ; He 10.24-25 ; Ep 4.25 ; Ep 5.2 ; 1 Th 5.19-21 ; Mar 3.28-29.

    Verset à mémoriser :
    « N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. »
    (Éphésiens 4.30, Colombe.)

    Le Saint-Esprit a cette capacité unique à amener les pécheurs à prendre conscience de leur véritable état de péché. Il éveille également en nous le désir d’accepter Jésus et son pardon de nos péchés. Le Saint-Esprit possède une puissance inégalée pour nous rendre vainqueurs et nous permettre de refléter le beau caractère de Jésus. En même temps, de faibles pécheurs peuvent tout de même résister à ce puissant Saint-Esprit. Il ne s’impose pas à nous. Le péché est très séduisant, très attrayant. Cependant, il est hautement trompeur et mène à la mort. Il est diamétralement opposé à Dieu, à sa pure sainteté et à sa bonté. Reflétant sa divine sainteté, le Saint-Esprit est opposé au péché sous toutes ses formes, et il est chagriné quand nous péchons et que nous ne voulons pas abandonner ce péché. Aussi puissant que soit le Saint-Esprit, son impact bénéfique peut être éteint et nous pouvons lui résister quand nous persistons dans notre vie de péché.

    Les Évangiles nous disent même qu’il y a un péché qui ne peut être pardonné : le blasphème contre le Saint-Esprit (Mat 12.31-32). Cette semaine, nous étudierons différents aspects bibliques sur le fait de chagriner le Saint-Esprit, de l’éteindre, et de lui résister, et nous étudierons aussi ce qu’est le péché qui ne sera pas pardonné.


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSCombiné1T2017- 141 Samedi 11 mars<< VERSION PDF

    Fichier audio MP3 ci-dessous