• Le triple défi de vérité en 2017


    Par Jean-Claude Nocandy
    Directeur de publication

    Le 23 janvier 2017, Sean Spicer, porte-paroie du 45 président des Etats-Unis, Donal Trump, affirmait : « Je pense que parfois nous pouvons être en désaccord avec les faits ».

    Cette affirmation fait référence à deux évènements en rapport avec l’investiture du Président Trump. En effet, dans le premier évènement Donald Trump affirmait que la pluie s’était stoppée net au moment où il avait pris la parole lors de son discours d’investiture puis dans le second, Sean Spicer voulait absolument faire passer l’idée que : « la cérémonie d’investiture du président Trump était la plus grande en terme d’audience ». Dans ces deux épisodes les faits ont démontré le contraire.

    Au cours de cette année 2017, Signes des Temps aura un triple défi de vérité à relever :

    Le premier défi 

    Dans un contexte de crise de l’information où les expressions : Faits alternatifs1, Fake news2, Hoax3, Intox\ Post vérité5 et Réinformation6 témoignent de la crise contemporaine de confiance dans les faits, Signes des Temps a la responsabilité de présenter les faits.

    Le deuxième défi 

    Dans un contexte de crise religieuse où les expressions : Fondamentalisme7 et Traditionalisme8 nous ramènent à des comportements moyenâgeux allant jusqu’à nous contraindre à « accepter la bonne manière » de croire à la Vérité. Signes des temps a la responsabilité de maintenir un regard, chrétien, équilibré, sur l’actualité.

    Le troisième défi 

    Dans un contexte de fin des temps où : « … il y aura des moments difficiles. Les gens seront égoïstes, amis de l’argent. Ils se vanteront, ils seront orgueilleux, ils insulteront Dieu. Ils désobéiront à leurs parents, ils ne seront plus capables de dire merci. Ils ne respecteront plus les choses de Dieu. Ils seront durs, sans pitié, ils diront du mal des autres. Ils mèneront une vie de désordre, ils seront cruels, ennemis du bien. Ils trahiront les autres, ils seront violents. L’orgueil les rendra aveugles. Ils aimeront le plaisir au lieu d’aimer Dieu. Ils feront semblant d’être fidèles à Dieu, mais en réalité, ils rejetteront la puissance de la foi. »9 Signes des temps a la responsabilité de faire la vérité et d’encourager ses lecteurs à être artisans de vérité pour témoigner de Jésus-Christ, celui qui vient bientôt.

    Notes :

    1. Faire passer sa vérité au profit de son idéologie.
    2. Faux prenant l’apparence d’un article de presse.
    3. Canular viral diffusé la plupart du temps par courrier électronique.
    4. Affirmation fausse présentée délibérément comme vraie.
    5. Théorie selon laquelle seule l’émotion et l’opinion comptent en dépit des faits.
    6. Détournement de faits en faveur de thèses d’extrême droite.
    7. Attitude consistant à appliquer une lecture littérale aux textes fondateurs et refusant l’herméneutique.
    8. Attitude consistant à faire face à de nouveaux challenges avec des outils passéistes et inadaptés.
    9. 2 Timothée 3.1-5, traduction PDV.

    Source : Revue Signes des Temps - Jan-fev 2017 - page 3

     

  • EDS – Mardi 7 mars – Le fondement de la prière biblique : croire

    Lisez Mar 11:24. En plus de demander, quel autre aspect Jésus mentionne-t-il en lien avec la prière ?

    Demander simplement ne suffit pas. Il y a un autre aspect important qui doit être présent dans nos prières : la foi. Le livre d’Hébreux nous dit que « sans la foi, il est impossible de lui [à Dieu] plaire » He 11.6. Quand nous nous agenouillons devant Dieu, que nous ouvrons nos bibles à n’importe laquelle des trois mille promesses qu’elle contient, et que nous demandons à Dieu, avec la simplicité d’un petit enfant, d’accomplir sa promesse en notre nom, nous devons croire qu’il fera ce qui est mieux pour nous en son temps.

    Lisez Jc 1:6-8. Comment le passage décrit-il celui qui manque de foi ? Pourquoi la foi est-elle une condition préalable à la réception des dons promis ?

    Si nous venons à Dieu, nous devons croire qu’il existe et qu’il récompense ceux qui le cherchent. La prière efficace doit être accompagnée d’une foi qui croit que non seulement Dieu peut répondre, mais qu’il le fera selon sa divine volonté. Dans la Bible, croire est lié à la confiance. Nous pouvons faire confiance à quelqu’un uniquement si nous savons que cette personne est digne de confiance. Quand nous avons des doutes quant à savoir si Dieu tiendra ses promesses, nous ne pouvons pas nous attendre à recevoir quoi que ce soit de sa part. Croire signifie prendre Dieu au mot. Cela signifie que nous dépendons de Dieu et de ses promesses, même quand nos sentiments nous disent le contraire. Car « la foi, c’est la réalité de ce qu’on espère, l’attestation de choses qu’on ne voit pas » (He 11.1). La foi s’accroche aux promesses de Dieu, car nous avons confiance en ce qu’il a dit (He 11.11). La foi sait « qu’il est impossible que Dieu nous mente » (He 6.18). Dieu est le même, hier, aujourd’hui et à jamais (He 13.8).

    La foi sait que pour Dieu, rien n’est impossible (Lc 1.37). Par l’intermédiaire du Saint-Esprit, Dieu agit dans les coeurs d’hommes et de femmes et les pousse à faire confiance à la Parole de Dieu. Par la foi, nos prières actionnent le bras omnipotent.

    Qu’est-ce qui vous aide à grandir dans la foi ?
    Quel aspect de Jésus vous aide à avoir confiance en sa volonté et en sa capacité à vous aider quand vous en avez besoin ?


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSCombiné1T2017- 131 Mardi 7 mars<< VERSION PDF

    Fichier audio MP3 ci-dessous