EDS – Dimanche 5 février – La sainteté de Dieu

Lisez 1 Pierre 1.14-16. Pourquoi la suprême motivation pour la sainteté est-elle la réalité de Dieu lui-même ? Qu’est-ce qui vous motive à vivre une vie sainte ? Que signifie : « Dieu est saint » ?

On met souvent en avant l’amour de Dieu tout en ignorant sa sainteté. Certes, Dieu est amour, mais l’idée de sainteté est plus souvent associée au nom de Dieu dans la Bible que n’importe quel attribut (Ps 89.18 ; Es 40.25 ; Jr 51.5 ; Ez 39.7 ; Ap 4.8). La sainteté décrit la pureté et la perfection morale de sa nature. La sainteté de Dieu signifie qu’il est parfaitement bon et complètement affranchi du mal. La sainteté de Dieu, c’est la perfection de tous ses autres attributs. Si Dieu possédait l’omnipotence (puissance infinie), l’omniscience (la connaissance parfaite et totale) et l’omniprésence (il est partout présent), mais qu’il n’avait pas de sainteté parfaite, il serait une puissance dont on pourrait à juste titre avoir peur. Mais il est un Dieu que nous devons aimer. Sa puissance est une puissance sainte. Sa miséricorde est une miséricorde sainte. Sa sagesse est une sagesse sainte, et son amour est un amour saint. En ce sens, la sainteté est le terme le plus intimement divin de tous, car il est lié à la nature même de Dieu.

Nier la pureté de la sainteté de Dieu est peut-être pire que nier son existence. Dans un cas, c’est le rendre inexistant, dans l’autre, c’est faire de lui un dieu déplaisant, voire détestable. La sainteté de Dieu signifie qu’il est séparé du péché, et entièrement voué à rechercher le bien qu’il incarne. Autrement dit, la sainteté dénote une qualité relationnelle aussi bien qu’une qualité morale. Elle inclut la séparation d’avec le péché et une complète dévotion à la gloire de Dieu. Dans Ésaïe 6.3 et Apocalypse 4.8, Dieu est décrit comme « Saint, saint, saint ». Quand les écrivains bibliques voulaient souligner quelque chose d’important, ils répétaient le mot afin d’attirer notre attention sur ce qu’ils disaient. Jésus attire notre attention sur des déclarations importantes en répétant les mots « en vérité, en vérité » (Jn 5.24 ; 6.47, etc.), ou « Jérusalem, Jérusalem » (Mt 23.37), ou en appelant quelqu’un, comme « Marthe, Marthe » (Lc 10.41). De tous ses attributs, seule la sainteté de Dieu est mentionnée trois fois de suite. Cela indique quelque chose de la plus haute importance. Oui, la nature de Dieu est sainte. Il est pur et bon.

Auriez-vous peur, et à juste titre, si notre Dieu et Créateur tout-puissant n’était pas saint et aimant ?
Ne devons-nous pas être reconnaissants que Dieu soit tel qu’il est ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSCombiné1T2017- Lundi 30 janvier<< VERSION PDF

Fichier audio MP3 ci-dessous

Les commentaires sont fermés