EDS – Mardi 24 janvier – Aspects personnels du Saint-Esprit : 2e partie

Quand nous cherchons à comprendre le Saint-Esprit, nous sommes face à une difficulté. Nous pouvons imaginer Dieu comme un Père, de manière plus ou moins concrète. Beaucoup ont également une image tangible de Jésus, d’après la description de lui que l’on trouve dans les Évangiles. Il a pris notre nature humaine et il est apparu sous une forme humaine.

Mais le Saint-Esprit, quant à lui, est présenté d’une manière très différente. Il semble impalpable, bien plus difficile à appréhender que le Père et le Fils. Certains en concluent donc que le Saint-Esprit est une puissance impersonnelle. Comme nous l’avons vu jusqu’ici, cette idée ne fait vraiment pas justice à la nature du Saint-Esprit. En fait, on trouve dans la Bible des déclarations qui n’auraient aucun sens si le Saint-Esprit n’était rien d’autre qu’une force impersonnelle ou une puissance divine.

Lisez attentivement les deux passages suivants et voyez s’ils ont du sens si l’on remplace la référence au Saint-Esprit par le terme impersonnel : « puissance ». Pourquoi ces textes n’ont-ils de sens que dans le cas où le Saint-Esprit est bien une personne ? Rm 15.13 ; 1 Co 2.4.

La déclaration des apôtres : « Il a paru bon à l’Esprit saint et à nous-mêmes » (Ac 15.28) serait absurde si le Saint-Esprit n’était qu’une puissance ou une influence impersonnelle. La déclaration indique plutôt qu’il s’agit d’un autre être personnel, tout comme le Père et le Fils sont des êtres personnels. De plus, comment les croyants peuvent-ils être baptisés « au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » (Mt 28.19, Colombe) si les deux premiers à être mentionnés sont des personnes, mais le troisième, non ? Cela n’aurait pas beaucoup de sens. Au contraire, tous trois sont mentionnés comme faisant partie d’un même nom en qui nous sommes baptisés. Ainsi, le Saint-Esprit est révélé ici comme étant au même niveau que Dieu le Père et Dieu le Fils. Ellen G. White a déclaré avec perspicacité : « Il y a trois personnes vivantes dans la triade céleste […] le Père, le Fils et le Saint-Esprit » Ellen G. White, Évangéliser, p. 550. Elle a été également très claire sur la personnalité du Saint-Esprit.


VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSCombiné1T2017- 47 << VERSION PDF

Fichier audio MP3 ci-dessous

Les commentaires sont fermés