• EDS – Dimanche 29 janvier – Le baptême du Saint-Esprit

    Lisez Marc 1.8 (comparez Mt 3.11 ; Lc 3.16 et Jn 1.33) ; Ac 1.5 et Ac 11.16. Quel autre rite d’initiation va de pair avec le baptême de l’Esprit ?

    Dans le Nouveau Testament, il n’y a que sept passages qui parlent d’être baptisés du Saint-Esprit. Quatre de ces passages renvoient à Jean-Baptiste et à la Pentecôte. Le Saint-Esprit a été donné à ce moment-là, pour précipiter le commencement des « derniers jours » de l’histoire du salut. Jean, cependant, contrairement aux autres évangiles, n’emploie pas le futur quand il parle du baptême de l’Esprit. Il emploie un participe présent, indiquant qu’il s’agit de quelque chose qui a une validité permanente (voir Jn 1.33). Jean emploie cette même forme verbale quelques versets plus tôt, dans Jean 1.29, quand il évoque une autre oeuvre importante de Jésus : le fait qu’il enlève les péchés du monde. Le ministère de Jésus consiste à enlever nos péchés et à nous donner le Saint-Esprit. Cette double expérience est également rapportée dans Ac 2.38. Après avoir accueilli Christ dans leur coeur, les disciples ont reçu aussi bien le pardon des péchés que le Saint-Esprit. La même expérience est rapportée au sujet des croyants de la maison de Corneille dans Actes 10.43,44, et plus loin dans Actes 11.16. Le baptême d’eau est connu comme le baptême de repentance (Ac 19.4).

    Quand nous nous repentons de nos péchés et que nous sommes baptisés au nom de Jésus, nous recevons également le Saint-Esprit (Ac 2.28-39). Dans le Nouveau Testament, recevoir le Saint-Esprit et recevoir le baptême sont liés. Ils signalent notre nouvelle naissance. Par le baptême, nous sommes identifiés à Christ, et Jésus nous donne le Saint-Esprit, de sorte que nous pouvons vivre par sa puissance et proclamer la bonne nouvelle. Le baptême de l’Esprit n’est pas une oeuvre de grâce secondaire, qui aurait lieu plus tard dans notre vie, et que certains associent à des dons miraculeux.

    Dans 1 Corinthiens 12.13, Paul ne pense pas à l’expérience unique de la Pentecôte, mais plutôt à l’expérience de tous les croyants. Il déclare que dans un seul Esprit, nous sommes tous baptisés pour appartenir à un seul corps, et que tous ont été abreuvés d’un seul Esprit. Paul souligne l’unité. Le mot « tous » est crucial. Paul associe l’initiation de tous les croyants dans le coeur de Christ au baptême de l’Esprit.

    Quelle a été votre expérience personnelle en matière de baptême de l’Esprit ?
    Que signifie-t-il pour votre vie ?
    Où en seriez-vous s’il n’agissait pas en vous ?


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSCombiné1T2017- 58 << VERSION PDF

    Fichier audio MP3 ci-dessous