• EDS – Mercredi 4 janvier – Le Saint-Esprit comme professeur

    Le Saint-Esprit joue un rôle important non seulement pour nous donner la Parole écrite de Dieu, mais aussi en nous aidant à la comprendre correctement. Les êtres humains ont une compréhension obscurcie de la vérité. Ils sont, par nature, séparés de Dieu (Ep 4.18). C’est pourquoi l’Esprit qui a révélé et inspiré la Parole de Dieu est aussi celui qui nous permet de la comprendre. Le problème, ce n’est pas que la Bible est un livre obscur. Le problème, c’est notre attitude, corrompue par le péché, envers ce Dieu qui se révèle dans la Bible. Le Saint-Esprit est un professeur qui souhaite nous amener à comprendre plus profondément la Bible et à l’apprécier joyeusement.

    Il porte la vérité de la Parole de Dieu à notre attention et nous donne une intelligence renouvelée pour comprendre ces vérités, de sorte que notre vie peut se distinguer par la fidélité et une obéissance d’amour à la volonté de Dieu. Cela ne peut arriver que si nous abordons la Bible avec un coeur humble et disposé à apprendre.

    Lisez 1 Corinthiens 2.13,14. Que dit l’apôtre Paul sur la nécessité d’interpréter spirituellement les choses spirituelles ?

    Pour comprendre la Bible, nous dépendons du Saint-Esprit. Sans le Saint-Esprit, il est impossible de discerner la signification spirituelle des mots bibliques, nous en restons à leur sens purement linguistique. De plus, en tant qu’êtres humains pécheurs, nous sommes souvent opposés à la vérité de Dieu, non parce que nous ne la comprenons pas, mais parce que nous préférons ne pas la suivre. Sans le Saint-Esprit, impossible d’avoir de la sympathie pour le message divin. Il n’y a pas d’espoir, pas de confiance, et pas d’amour en retour. Ce que l’Esprit apporte dans notre vie est en harmonie avec la vérité déjà proclamée dans la Bible. « De nombreuses opinions contradictoires au sujet des enseignements de la Bible ne sont pas le fait d’une quelconque opacité du livre en lui-même, mais de l’aveuglement et des préjugés présents chez ses interprètes.
    Les hommes ne tiennent pas compte des déclarations claires de la Bible, préférant suivre leur propre raisonnement perverti. » Ellen G. White,The Advent Review and Sabbath Herald, 27 janvier 1885.


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSCombiné1T2017- Mercredi 4 janvier << VERSION PDF

    Fichier audio MP3 ci-dessous