EDS – Mardi 20 décembre – Le coeur et les yeux

À première vue, dans les textes ci-dessus, on aurait l’impression que Job se vante, comme s’il faisait étalage de sa sainteté, de sa vertu et de sa bonne conduite devant les autres. Cette attitude, bien entendu, est précisément celle que la Bible condamne (voir Mt 23). Mais en réalité, ce n’est pas cela qui arrive ici, avec Job. À nouveau, il est crucial de se souvenir du contexte : on lui dit que sa vie passée, une vie que l’on prétend avoir été drôlement scélérate, est la cause de sa souffrance. Job, entre-temps, sait que cela ne peut pas être vrai, et qu’il n’a rien fait pour mériter ce qui lui arrive. Alors, il passe son temps à se souvenir de la vie qu’il menait et de la personne qu’il était.

Lisez Job 31.1-23. Que dit Job sur la manière dont il vivait avant ces tragédies ?

Remarquez également que Job ne parle pas que de ses actes extérieurs. L’expression « mon cœur a suivi mes yeux » (Job 31.7) montre que Job comprenait le sens profond de la sainteté, le sens profond du bien et du mal et de la loi de Dieu. Apparemment, Job savait que Dieu regarde au cœur, à nos pensées, ainsi qu’à nos actes (voir 1 S 16.7 ; Ex 20.17 ; Mt 5.28). Job savait qu’il était mal de convoiter une femme et non pas seulement de commettre l’adultère avec elle (à nouveau, on voit combien la connaissance du vrai Dieu existait bien avant que le Seigneur ait appelé le peuple d’Israël à devenir son peuple de l’alliance et un témoignage de lui).

Lisez ce que Job dit dans Job 31.13-15. Pourquoi ce message est-il si crucial ?

Ici, Job démontre qu’il a une compréhension étonnante, en particulier pour son époque (pour toute époque d’ailleurs), de l’égalité fondamentale de tous les êtres humains. Dans l’Antiquité, les notions de droits universels et de lois universelles n’étaient pas comprises ou même suivies. Des groupes de gens se considéraient comme plus grands et supérieurs aux autres, et parfois faisaient peu de cas de la dignité et des droits fondamentaux des autres. Ici, cependant, Job montre tout ce qu’il comprenait des droits de l’homme, et que ces droits trouvaient leur origine dans le Dieu qui nous a faits. À certains égards, Job était en avance non seulement sur son temps, mais aussi sur le nôtre.


VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide4T2016 90<< VERSION PDF
edsguide4t2016-90>> VERSION MP3

Les commentaires sont fermés