• Que demander dans nos prières?

    Quelles choses puis-je demander avec la certitude de les recevoir?

    Demandez l’accomplissement des promesses divines : «Chaque pro-messe de la Parole de Dieu, reposant sur un serment de Jéhovah,nous invite à la prière. Mais quelle que soit la bénédiction dont nous ayons besoin, demandons-la au nom de Jésus. […] Nous pouvons lui faire part de nos besoins temporels : la nourriture et le vêtement, aussi bien que de nos besoins spirituels : le Pain de Vie et le vêtement de la justice du Christ. Notre Père céleste, sachant que tout cela nous est nécessaire, nous invite à nous adresser à lui au nom de Jésus1
    Présentez vos besoins : «Toute âme a le privilège de pouvoir présenter au Seigneur ses besoins particuliers et d’offrir des actions de grâce pour les bienfaits qu’elle reçoit chaque jour2
    Priez pour la cause de Dieu : «Les intérêts variés de la cause de Dieu nous fournissent des sources de réflexion et d’inspiration pour nos prières3.»
    Demandez le Saint-Esprit : «Il est nécessaire maintenant de prier davantage. La dispensation sous laquelle nous vivons doit être,pour ceux qui le demandent, la dispensation du Saint-Esprit.Demandez sa bénédiction. Il est temps que nous manifestions plus de ferveur dans notre dévotion. Le Seigneur s’attend à ce que nous le lui demandions 4.»

    Demandez la sagesse et la puissance : «Après avoir demandé au Seigneur de vous venir en aide, ayez confiance en lui, et croyez qu’il vous exaucera. Toute sagesse et toute puissance sont à notre dis-position. Il suffit de les demander5.»
    «Il nous faut la sagesse d’en haut pour triompher de l’erreur et des séductions du diable6.»
    La compréhension de la Parole de Dieu : «Sans la prière, nul n’est ensûreté un seul jour ni une seule heure. Supplions tout spéciale-ment le Seigneur de nous donner l’intelligence de sa Parole où sont dévoilés les pièges de Satan, ainsi que les moyens d’y échapper. Lediable est expert dans l’art de citer les Écritures et de les interpréter à sa façon pour nous faire trébucher7.»

    La compréhension des temps dans lesquels nous vivons : «Demandezavec ferveur de recevoir la compréhension des temps dans lesquelsnous vivons, une conception plus large des desseins de Dieu, etune efficacité plus grande pour gagner des âmes8.»
    La perfection «Le Seigneur aime voir faire son travail aussi par-faitement que possible9.»

    «Que les ouvriers qui sont aujourd’hui au service de Dieu lui demandent la sagesse et le discernement pour accomplir parfaite-ment son œuvre10.»
    1. Une vie meilleure, p. 155.
    2. Témoignages, vol. 3, p. 505.
    3. Testimonies, vol. 4, p. 459.
    4. Testimonies to ministers, p. 511, 512.
    5. Rayons de santé, p. 385.
    6. Premiers écrits, p. 87.
    7. La tragédie des siècles, p. 578.
    8. Selected Messages, vol. 2, p. 400.
    9. Ellen G. White Comments, in SDA Bible Commentary, vol. 1, p. 1108.
    10. Idem.
     
    Source : Extrait du livre "Apprends à prier" - Page 17

    APPRENDS-NOUS À PRIER

    Un choix judicieux de citations d’Ellen White, accompagnées d’’exemples de prières et de questions pratiques. Textes tirés de la Bible en version française fondamentale, « Parole de vie ».

  • EDS – Jeudi 29 décembre – Jésus et Job

    Les étudiants de la Bible ont cherché au fil des siècles à trouver des parallèles entre l’histoire de Job et l’histoire de Jésus. Et bien que Job ne soit pas exactement un « type » de Jésus (comme l’étaient les animaux dans le système sacrificiel), certains parallèles existent bien. Dans ces parallèles, nous trouvons une autre leçon à tirer de Job : c’est le prix que notre salut a coûté au Seigneur.

    Comparez Job 1.1 et 1 Jean 2.1 ; Jacques 5.6 et Actes 3.14. Quels sont les parallèles à faire ici ?
    Lisez Matthieu 4.1-11. Quels parallèles existent ici entre Jésus et Job ?
    Lisez Matthieu 26.61 ; Luc 11.15,16 et Jean 18.30. En quoi ces textes sont-ils comparables à l’expérience de Job ?
    Comparez Job 1.22 et Hébreux 4.15. Quels sont les parallèles ?

    Ces textes révèlent des parallèles intéressants entre les expériences de Job et de Jésus. Job, bien entendu, n’était pas sans péché, comme l’était Jésus. Néanmoins, c’était un homme fidèle et juste, dont la vie rendait gloire au Père. Job a été cruellement éprouvé par le diable, tout comme Jésus. Tout au long du livre de Job, Job a été faussement accusé. Jésus aussi a dû faire face à de fausses accusations.

    Finalement, et c’est peut-être le plus important, malgré tout ce qui est arrivé, Job est resté fidèle au Seigneur. Et, avec des conséquences bien plus grandes pour nous, Jésus est resté fidèle également. Malgré tout ce qui lui est arrivé, Jésus a vécu une vie sans péché, une vie qui incarnait parfaitement le caractère de Dieu. Jésus était « l’expression de sa personne » (He 1.3, S21), et ainsi il était le seul à avoir la justice requise pour le salut, « justice de Dieu, par la foi de Jésus-Christ, pour tous ceux qui croient. Car il n’y a pas de distinction » (Rm 3.22).
    Job, sa grande souffrance, et sa non moins grande fidélité au milieu de la souffrance, n’étaient pourtant qu’un pâle reflet de ce que Jésus, son Rédempteur, aurait à affronter en son nom, et en notre nom, quand il viendrait et « qu’à la fin il se dressera[it] sur la terre » (Job 19.25, PDV).


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSGuide4T2016 99<< VERSION PDF
    edsguide4t2016-99>> VERSION MP3