• EDS – Samedi 10 décembre – LE RÉDEMPTEUR DE JOB

    SABBAT APRÈS-MIDI

    Étude de la semaine :
    Job 19.25-27 ; Jn 1.1-14 ; Job 10.4,5 ; Lc 2.11 ; Ga 4.19 ; Lc 9.22 ; Es 53.1-6.

    Verset à mémoriser :
    « En fait, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’était chargé ; et nous, nous le pensions atteint d’un fléau, frappé par Dieu et affligé. » (Ésaïe 53.4.)

    Avec la soudaine apparition du Seigneur lui-même, au début du chapitre 38, le livre de Job atteint son point culminant. Dieu se révèle à Job de manière puissante et miraculeuse, ce qui donne lieu à la confession et à la repentance de Job. Le Seigneur réprimande les trois amis de Job pour leurs paroles, et Job prie pour eux. « Le Seigneur rétablit la situation de Job, quand celui-ci eut prié pour ses amis ; le Seigneur lui accorda le double de tout ce qu’il avait eu » (Job 42.10), et Job eut ensuite une vie longue et riche.

    Pourtant, il y a quelque chose de dérangeant, quelque chose d’insatisfaisant dans l’histoire et la manière dont elle se termine. Dieu et Satan se disputent au ciel, et règlent leurs comptes sur terre dans la vie et la chair de ce pauvre Job ? Cela semble injuste que Job ait dû faire les frais de ce conflit entre Dieu et Satan, tandis que le Seigneur restait au ciel à le regarder. Il manque quelque chose dans cette histoire. Elle ne peut pas s’arrêter là. Et en effet, la suite nous est révélée des siècles plus tard, en Jésus et en sa mort sur la croix. Il n’y a qu’en Jésus que nous trouvons des réponses à la fois surprenantes et réconfortantes aux questions que le livre de Job laissait sans réponse.


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    edsguide4t2016-80<< VERSION PDF
    edsguide4t2016-80>> VERSION MP3