EDS – Lundi 7 novembre – « Dieu oublie une partie de ton iniquité »

« Peux-tu découvrir les profondeurs de Dieu, découvrir jusqu’à la perfection du Puissant ? Elle est aussi haute que le ciel : que feras-tu ? Elle est plus profonde que le séjour des morts : que sauras-tu ? La mesure en est plus longue que la terre, elle est plus large que la mer. » (Job 11.7-9 ; voir également Es 40.12-14). Quelle vérité est exprimée ici, et pourquoi est-ce important de toujours nous en souvenir ?

Ces paroles expriment de façon merveilleuse notre ignorance à propos de Dieu. L’un des plus célèbres philosophes du vingtième siècle, Richard Rorty, affirmait en gros que nous ne comprendrons jamais la réalité et la vérité, et qu’il nous faut donc abandonner cette tentative. Au lieu d’essayer de comprendre la réalité, Rorty prétendait que tout ce que l’on peut faire, c’est d’essayer de vivre avec. Fascinant. Deux mille six cents ans de tradition philosophique occidentale qui aboutissent à cette expression de défaite. Si toutes nos recherches nous laissent dans l’ignorance quant à la nature de la réalité dans laquelle nous vivons, alors qui pourra « découvrir » le Créateur, celui qui a fait cette réalité au départ, et qui est donc plus grande que cette réalité ? Rorty affirmait au fond ce que nous venons de lire dans la Bible.
Cependant, ces paroles, aussi profondes qu’elles soient, viennent d’un discours de Tsophar, troisième connaissance de Job, et il a employé ces mots dans le cadre d’une argumentation erronée à l’encontre de Job.

Lisez Job 11.1-20. Qu’y a-t-il d’exact dans ce que dit Tsophar, mais qu’y a-t-il de faux dans son argument général ?

Il est difficile de comprendre comment quelqu’un peut rendre visite à un homme qui souffre comme Job pour lui dire, en gros : « Tu as eu ce que tu mérites. Non en fait, tu as moins que ce que tu mérites ». Pire encore, il fait cela, comme les autres, dans une tentative de justifier la bonté et le caractère de Dieu. Parfois, le simple fait de connaître des vérités sur le caractère de Dieu ne signifie pas que nous le reflétons automatiquement. Que nous faut-il de plus pour refléter le caractère de Dieu ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
edsguide4t2016-47<< VERSION PDF
edsguide4t2016-47>> VERSION MP3

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :