• EDS – Samedi 19 novembre – ESPÉRANCES CONTREFAITES

    SABBAT APRÈS-MIDI

    Étude de la semaine :
    Pr 17.28 ; Job 13.1-15 ; Jc 2.20-22 ; 1 Co 15.11-20 ; 1 P 1.18-20 ; Gn 22.8.

    Verset à mémoriser :
    « Et cela même sera mon salut, car nul hypocrite n’accède en sa présence. » (Job 13.16, TOB.)

    « L’homme est le seul animal, a écrit l’essayiste William Hazlitt, qui rit et qui pleure. Car il est le seul animal qui est frappé par la différence entre ce que sont les choses et ce qu’elles devraient être. »

    Les choses ne sont en effet pas du tout ce qu’elles devraient être. Mais pour un chrétien qui vit avec la promesse du retour de Christ, il y a de l’espoir, un grand espoir : les choses vont changer (2 P 3.13). Elles deviendront quelque chose de tellement merveilleux que nous pouvons à peine l’imaginer aujourd’hui, tellement notre esprit est obscurci par le péché (1 Co 13.12). Il y a un espoir que l’esprit sécularisé, dans toute
    son étroitesse d’esprit, a perdu depuis bien longtemps.

    Cette semaine, alors que nous poursuivons notre exploration de la question de la souffrance dans le livre de Job, nous découvrirons que, même en plein milieu des tragédies qui lui sont arrivées, qui n’avaient aucun sens et n’étaient pas justifiées, Job pouvait encore prononcer des paroles d’espérance. Quelle était cette espérance, et que nous indique-t-elle de l’espérance que nous pouvons également avoir ?


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    edsguide4t2016-59<< VERSION PDF
    edsguide4t2016-59>> VERSION MP3