Halloween et le chrétien

Chaque année, le 31 Octobre, mes frères et moi étions habillé pour Halloween et est allions faire un tour dans le quartier. Nous n’avions jamais pensé qu’il y avait un lien avec Satan ou avec l’adoration des morts à cette fête annuelle. Je pense que mes parents et nous voulions tout simplement faire la fête. Peut-être que le plus grand dommage qui à leu lieu dans notre vie est venu de toute ces friandises et ces bonbons que nous avons recueilli chez les voisins.

Mais comme le temps est passait et que je me suis marié et que j’ai commencé à avoir ma propre famille, je commence à me demander au sujet de la croissance « mal », si je dois vivre cet événement. Il y a quelques années je me suis arrêté dans un magasin dédié à la vente de vêtements d’Halloween pour acheter un chapeau à trois cornes. (Je vais l’utiliser dans une communauté sociale où on m’a demandé de lire « La Chevauchée de Paul Revere. ») Quand je suis entré dans le magasin d’Halloween, c’était effrayant ! Rien autour de moi n’était pure, de beau, de noble ou digne d’éloges (voir Philippiens 4 : 8).

Puis j’ai commençai à lire des ouvrages sur les origines de l’Halloween. Cela m’a stoppé dans mes recherches et m’a conforté dans mes convictions et sur cette question, « Qu’est-ce qu’un chrétien doit faire ? Faut-il fermer nos portes à Halloween et éteindre nos lumières sous le porche et ignorer ce qui se passe dans notre quartier ?

Est-il approprié de fournir une alternative à l’église (comme une sorte de fête de la moisson ou d’une nuit sociale) ? Peut-être que nous devrions ouvrir nos portes aux enfants et leur donner quelque chose de sain (à la place des bonbons), ainsi que de la littérature chrétienne. Comment un chrétien peut être dans le monde et non du monde le 31 Octobre

Voici cinq étapes qui peuvent vous aider à travers cette fête annuelle :

  1. Lisez la Bible.

Apprenez à vos enfants simplement et clairement que la Bible ne supporte pas d’adorer ou d’honorer les morts. Que les racines d’Halloween proviennent des croyances païennes « Samhain » en ayant une fête pour la mort ou d’une tentative de l’église chrétienne pour honorer les « saints morts » ou de prier pour les morts qui ne sont « pas tout à fait » pris au ciel, la Bible est claire, les morts sont vraiment morts. (Voir Ésaïe 08 : 19 , 20 ). Aucun chrétien ne peut honnêtement « célébrer » Halloween.

  1. Partagez votre foi chaque fois que c’est possible.

Jésus a encouragé ses disciples à être « dans le monde » mais pas « du monde » (Jean 17 : 15, 16). Ce n’est pas toujours facile. Beaucoup de chrétiens se sentent obligés de partager leur foi avec les voisins au moment d’Halloween. Au lieu d’ignorer lorsque les enfants arrivent à leurs maisons, ils ouvrent leurs portes pour partager quelque chose d’approprié pour les guider vers Jésus et la Bible. Au lieu de bonbons, une famille donne aux enfants des citrouilles miniatures ainsi qu’une brochure informative.

  1. Fixer des limites claires.

Décider, sur la base de l’Écriture, ce que vous choisissez de faire à Halloween. Priez et étudier sérieusement et suivre les convictions du Saint-Esprit. Certaines activités d’Halloween sont évidemment des choses auxquelles un chrétien ne participera pas à : Regarder des films d’horreur, de manger beaucoup de « malbouffe », faisant des farces qui blessent les gens, raconter des histoires effrayantes, ou en visitant soi-disant des attractions hantées

  1. Fournir des solutions de rechange appropriées.

Quand nos enfants étaient petits, notre église a tenté de guider les gens loin des activités traditionnelles d’Halloween vers quelque chose de mieux. Les enfants sont venus à une activité sociale à l’église et ont appris des choses sur la vie des animaux et ont écouté un exposé interactif sur Noé et l’arche. Même les parents non-adventistes étaient reconnaissants qu’il y ai eu cette alternative pour les enfants, plutôt que de les voir sortir et recueillir des bonbons ou d’aller se déguiser en costumes effrayants ou d’assister à des événements de l’école publique.

  1. Ne gardez pas un esprit de jugement.

Peut-être que d’autres chrétiens travaillent sur la façon de négocier avec Halloween. Peut-être qu’ils ne sont pas aussi clairs ou objectifs comme vous l’êtes sur ce qu’il faut faire, surtout ceux qui ont des enfants. Les approcher avec un esprit en colère ou critique ne les aidera pas. Au lieu de condamner les parents, pourquoi ne pas inviter quelques familles dans votre maison pour une courte étude biblique adaptée à l’âge des enfants, offrir des rafraîchissements, et faire des jeux constructifs pour la famille. Faites-en un temps d’adoration et de communion en mettant l’accent sur ce que les chrétiens font. La seule chose que nous faisons c’est « sanctifier » le nom de notre Père céleste, et de mettre en application ce que Jésus nous a enseigné quand nous prions pour dire : « que ton nom soit sanctifié » (Matthieu 6 : 9).

Halloween n’est évidemment pas une fête que les chrétiens devraient célébrer. Pourtant, certains chrétiens sincères croient que c’est peut-être l’occasion d’enseigner aux autres ce qui se passe vraiment quand les gens meurent. Cependant, vous choisissez de lutter contre cette fête douteuse dans votre maison, pourquoi ne pas faire en sorte de passer plus de temps pour partager votre foi, d’adorer le Dieu vivant avec votre famille, ou de participer à la construction communautaire de votre église. Il est possible, avec l’aide de Dieu, de retourner tout ce qui signifie quelque chose de mal en quelque chose de mieux comme la vérité sur la vie, la mort et le Père céleste !

Source : http://www.amazingfacts.org/news-and-features/news/item/id/13173/t/halloween-and-the-christian

1457001925-etapresET APRÈS ? LA VÉRITÉ SUR LA MORT ET L’AU-DELÀ…

Que se passe-t-il lorsqu’on meurt ? Y a-t-il une vie immédiate après la mort ? Doit-on croire au paradis, à l’enfer ? Est-il possible de communiquer avec les morts ou de recevoir des messages de leur part ? Quelle est notre destination finale ?

Les commentaires sont fermés