EDS – Mercredi 5 octobre – Job, un microcosme

Les premières scènes du livre de Job nous montrent plusieurs points cruciaux. D’abord, comme nous l’avons dit, elles révèlent la réalité d’une autre dimension, qui nous dépasse mais que l’on peut connaître, une dimension céleste, avec des êtres célestes autres que Dieu. Deuxième point, ces scènes montrent également combien notre vie terrestre est liée au royaume des cieux. Ce qui arrive ici sur terre n’est pas déconnecté des êtres célestes qui vivent dans ce royaume. Troisième point, elles révèlent un conflit moral se déroulant au ciel, et qui est bien connecté à ce qui se passe ici sur terre. En bref, ces premiers versets, et ceux qui suivent, sont une sorte de mini-portrait du grand conflit lui-même. Les versets montrent une manière par laquelle le grand conflit, bien que de dimension cosmique, s’est manifesté dans la vie d’un homme, Job. Et comme nous allons le voir, les enjeux nous concernent tous.

Le livre de Job montre Satan en confrontation avec Dieu. Ce qu’il ne montre pas, en revanche, c’est comment tout cela a commencé. En quoi les versets suivants nous donnent-ils un début de compréhension du conflit ? Es 14.12-14 ; Ez 28.12-16 ; 1 Tm 3.6.

Ellen G. White a parlé de la « loi d’amour » comme étant le fondement du gouvernement de Dieu. Elle a fait remarquer cela car Dieu ne veut pas d’une « obéissance forcée », alors il « accorde une entière liberté » à toutes ses créatures morales. Mais « il y eut un être qui pervertit la liberté accordée par Dieu à ses créatures. Le péché naquit dans le coeur d’un ange auquel, après Jésus-Christ, le Père éternel avait conféré le plus d’honneur et de gloire »Ellen G. White, Patriarches et prophètes, p. 11. Elle cite ensuite les textes d’Ésaïe et d’Ézéchiel que nous avons mentionnés ci-dessus pour décrire la chute de Satan.

L’idée cruciale ici, c’est la « loi d’amour » et la réalité du libre arbitre. La Bible nous dit que Satan s’est exalté et enorgueilli à cause de sa propre splendeur et de sa propre beauté. Pourquoi cela est-il arrivé ? Nous l’ignorons. Cela fait partie de ce que 2 Thessaloniciens 2.7 appelle « le mystère de l’iniquité » (Colombe), lien qui est parfaitement sensé quand on comprend combien la loi de Dieu est liée à la base de son gouvernement. Au moment où l’on voit Satan dans Job, sa chute a déjà eu lieu, et le conflit auquel elle avait donné lieu était déjà bien engagé.

Face à quels choix importants vous trouvez-vous en ce moment même, et de quelles promesses bibliques pouvez-vous vous réclamer pour vous assurer de faire les bons ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
edsguide4t2016-14<< VERSION PDF
edsguide4t2016-14>> VERSION PDF

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :