EDS – Lundi 10 octobre – Peau pour peau : la bataille continue

Job 2.1-3 commence en répétant quasiment mot pour mot une partie de Job 1.6-8. Le grand changement, c’est la dernière partie de Job 2.3, quand le Seigneur lui-même déclare combien Job a été fidèle malgré toutes les catastrophes qu’il a dû affronter. Ainsi, au moment où l’on arrive à Job 2.3, il semble que les accusations portées par Satan se soient révélées fausses. Job est demeuré fidèle à Dieu et ne l’a pas maudit, contrairement à ce que Satan avait prédit.

Lisez Job 2. Que se passe-t-il dans ces textes ? Que signifie le fait que ces « fils de Dieu » soient présents dans Job 1 et 2 comme témoins du dialogue entre Dieu et Satan ?

L’expression « peau pour peau » est une expression idiomatique qui a souvent déconcerté les commentateurs. Pourtant, l’idée est la suivante : s’il arrive quelque chose à la personne de Job, on verra où sa loyauté se situe vraiment. Brisons le corps de Job, et voyons ce qui arrivera.
Chose intéressante : rien n’arrive dans le vide non plus. Les deux exemples du conflit au ciel, tel qu’il est révélé ici dans le livre de Job, ont lieu dans une situation de réunion entre ces intelligences célestes et Dieu. Satan fait ses accusations « publiquement ». C’est-à-dire qu’il les porte devant ces autres êtres. Cette idée colle parfaitement avec ce que nous savons du grand conflit. C’est une affaire qui se déroule devant l’univers entier (voir 1 Co 4.9 ; Dn 7.10 ; Ap 12.7-9). « Mais le plan de la rédemption avait un but bien plus vaste encore que le salut de l’humanité. Ce plan n’était pas seulement destiné à faire respecter la loi de Dieu par les habitants de notre petite planète. Il s’agissait de justifier le caractère de Dieu devant les habitants des autres mondes. […] La mort du Fils de Dieu allait rendre le ciel accessible aux hommes ; mais elle allait aussi justifier devant tout l’univers l’attitude de Dieu et de son Fils concernant la révolte de Satan. Elle établirait la perpétuité de sa loi et révélerait la nature et les résultats du péché. » Ellen G. White, Patriarches et prophètes, p. 68, 69.


VOTRE GUIDE EDS ICI 
edsguide4t2016-19<< VERSION PDF
edsguide4t2016-19>> VERSION PDF

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :