• EDS – Samedi 29 octobre – UNE MALÉDICTION INEXPLIQUÉE ?

    SABBAT APRÈS-MIDI

    Étude de la semaine :
    Ps 119.65-72 ; Job 2.11-13 ; Job 4.1-21 ; Rm 3.19,20 ; 1 Co 3.19 ; He 12.5 ; Mt 7.1.

    Verset à mémoriser :
    « Un mortel serait-il plus juste que Dieu ? Un homme serait-il plus pur que celui qui le fait ? » (Job 4.17.)

    La semaine dernière, nous avons souligné l’importance de nous mettre dans la situation de Job, en tout cas dans la mesure du possible. En un sens, cela n’a pas dû être si difficile, car nous sommes tous passés par là. Autrement dit, dans une certaine mesure, nous nous sommes tous retrouvés plongés dans cette souffrance qui si souvent ne semble avoir aucun sens et qui, naturellement, semble injuste. Dans le reste de la leçon, nous essaierons de garder cette perspective, mais nous avons également besoin de considérer les choses du point de vue des autres protagonistes de l’histoire, les hommes qui viennent pleurer avec Job. Cela non plus ne devrait pas être si difficile. Lequel d’entre nous n’a jamais été témoin de la souffrance des autres ? Qui n’a pas cherché à consoler quelqu’un dans sa souffrance et sa douleur ? Qui ignore ce que c’est d’essayer de trouver les mots justes pour parler à ceux dont le coeur est ravagé par le chagrin ? En fait, une grande partie du livre de Job est consacrée au dialogue entre Job et ces hommes, alors qu’ils essaient tous de trouver du sens à ce qui semble si souvent n’en avoir aucun : le défilé interminable des souffrances et des tragédies humaines dans un monde créé par un Dieu aimant, puissant et attentionné.


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    edsguide4t2016-38<< VERSION PDF
    edsguide4t2016-38>> VERSION MP3