EDS – Mercredi 28 septembre – Le royaume final

La Bible est, entre autres, un livre sur l’histoire. Mais ce n’est pas qu’un livre d’histoire. Elle nous raconte des événements du passé, des événements historiques, et s’en sert (entre autres) pour nous donner des leçons spirituelles. Elle se sert des événements du passé pour nous enseigner des vérités sur la manière dont nous devons vivre ici et maintenant (voir 1 Co 10.11). Mais la Bible ne se contente pas d’évoquer le passé. Elle parle aussi de l’avenir. Elle nous parle d’événements qui sont déjà arrivés, mais aussi d’événements qui vont arriver. Elle nous montre l’avenir, et même la fin des temps. Le terme théologique pour les événements des derniers jours, c’est l’eschatologie, terme qui vient d’un mot grec qui signifie « dernier ». On l’emploie parfois également concernant la croyance dans la mort, dans le jugement, dans le ciel, et dans l’enfer. Il évoque aussi la promesse de l’espérance que nous avons en une nouvelle existence dans un nouveau monde. Et la Bible nous dit de nombreuses choses sur les temps de la fin. C’est vrai, le livre de Job s’achève sur la mort de Job, et si c’était le seul livre que nous ayons, on pourrait croire que l’histoire de Job s’est terminée, comme les nôtres, par la mort, point. Rien d’autre à espérer, car, pour autant qu’on sache, et d’après ce que l’on peut voir, il n’y a rien après. Mais la Bible nous enseigne autre chose. Elle enseigne qu’à la fin des temps, le royaume éternel de Dieu sera établi, qu’il existera pour toujours, et qu’il sera le foyer éternel des rachetés. Contrairement aux royaumes de ce monde qui passent, celui-là est éternel.

Lisez Daniel 2.44 ; 7.18. Quelle espérance ces versets nous donnent-ils sur la fin ?

« Le plan de la rédemption aura pour conséquence de réintégrer notre monde dans la faveur divine. Tout ce qui a été ruiné par le péché sera restauré. L’homme sera racheté, et avec lui tout notre globe, qui deviendra la demeure éternelle des élus. En vain, Satan aura lutté six mille ans pour en conserver la possession. Le but de Dieu sera atteint. Les saints du Très-Haut recevront le royaume, et ils posséderont le royaume éternellement, aux siècles des siècles. (Daniel 7.18). » Ellen G. White, Patriarches et prophètes, p. 316.

En effet, le livre de Job se termine par sa mort. La bonne nouvelle pour nous, et pour Job, c’est que la fin du livre de Job n’est pas la fin de l’histoire de Job. Et notre mort n’est pas non plus la fin de notre histoire.


VOTRE GUIDE EDS ICI 
edsguide4t2016-7<< VERSION PDF

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :