• C′est la rentrée : 5 conseils pour reprendre le travail du bon pied

    geschäftsfrau hängt ein chart am flipchart auf

    par Rozenn Perrichot – Le 29 août 2016

    Michel ne quitte plus sa chemisette et Chantal arbore encore fièrement son bronzage de la côte basque, mais on ne va pas se mentir : l’ambiance détendue des mois de juillet/août, l’excitation des départs en vacances, les photos du petit dernier à la plage et les exploits de beau-papa au kitesurf, tout ça, est bel et bien derrière nous. La rentrée sonne le temps de la reprise sérieuse du travail, c’est l’heure du retour à la réalité. Voici 5 conseils d’experts du cabinet de recrutement Robert Half, pour une rentrée efficace, et en douceur.

    1. Rester calme, rester serein

    Les vacances sont terminées et vous avez fait le plein de vitamine D. Très bien. Mais ce n’est pas une raison pour se lancer des défis insurmontables dès son arrivée au bureau. Après une coupure et une période de détente, il est important de ne pas replonger tête baissée dans les dossiers.

    L’astuce : ne programmez ni réunion, ni rendez-vous importants la première semaine. Vous risqueriez de vouloir repartir dès le deuxième jour.

    2. Réorganiser son espace de travail

    Quoi de plus déprimant que de revenir et retrouver son bureau sous une montagne de post-it, de feuilles volantes et de tasses à café à peine terminées ? L’une des premières choses à faire en arrivant : ranger son bureau, faire le vide et se débarrasser des papiers inutiles pour y voir plus clair. Un bureau post-apocalypse ne vous donnera jamais envie de remettre le pied à l’étrier.

    L’astuce : craquez pour de nouveau accessoires. Nouveaux stylos, boîtes de rangement, agenda. Après tout, il n’y a pas que les écoliers qui ont le droit à ce privilège de la rentrée. Pour la touche sympa, pensez également à une jolie plante verte.

    3. Identifier ses objectifs

    Au même titre que le 1er janvier, la rentrée est le moment des bonnes résolutions. Pour être la/le plus efficace possible, il est indispensable de connaître ses priorités. Au retour des congés estivaux, concentrez-vous sur l’essentiel. Fixez-vous des objectifs et dressez une « to do list » pour ne rien oublier. Et une fois de plus, vos objectifs doivent être réalistes et réalisables !

    L’astuce : aidez-vous d’un outil de gestion du temps et/ou d’un outil de gestion de tâches et de projets. Ces petits plus technologiques nous font souvent gagner un temps précieux.

    4. Reconnecter avec son réseau

    L’été est un moment où, en principe, tout le monde déconnecte. Le retour au bureau permet donc de reprendre contact avec la civilisation ! Comment ? Dressez une liste de vos contacts en interne et en externe et programmez des rendez-vous petit-à-petit, sur les mois à venir, en fonction des priorités et de votre plan d’action.

    L’astuce : on aimerait pouvoir vous en donner une, mais de notre côté, nous n’avons pas déconnecté !

    5. S′investir aussi en dehors du travail

    Le bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle constitue un facteur essentiel du bien-être au bureau : il est encore la cause de départ de 12% des salariés français. Il est ainsi essentiel de ne pas griller toute l’énergie cumulée pendant les vacances en la mettant uniquement au service de son travail. S’investir dans d’autres activités, qu’elles soient sportives, culturelles ou associatives permet de conserver une meilleure harmonie et d’être ainsi plus heureux au jour le jour !

    L’astuce : prenez exemple sur nos voisins, et notamment les Suisses…

    Source : http://www.blog-emploi.com/conseils-rentree-travail/

    372-vivezsansstressweb220x330

    VIVEZ SANS STRESS

    Le stress est une maladie de notre époque. Dans « Vivez sans stress » l’auteur Julián Melgosa expose de façon pratique, claire et agréable les techniques les plus éprouvées pour face à l’u

  • EDS – Jeudi 1er septembre – La faveur de tout le peuple

    Aucun doute là-dessus, en tant que peuple, nous avons reçu de la part du Seigneur d’innombrables lumières. Pas simplement en matière de théologie, comme la compréhension de la croix, du sanctuaire, l’état des morts, le sabbat, et le grand conflit, qui sont certes de grandes bénédictions. Quand on pense à la lumière que nous avons reçue sur la santé et la guérison par exemple, nous avons tant de choses à offrir à ceux qui nous entourent.
    En fait, le message de santé peut être un point de départ pour atteindre les populations. Après tout, même ceux qui ne s’intéressent peut-être pas (en tous cas au début) à nos croyances se soucient au moins de leur santé. Quelle occasion pour nous de partager ce que nous avons reçu !
    Comme nous l’avons déjà vu, Jésus a dit : « On demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné et on exigera davantage de celui à qui l’on a beaucoup confié » (Lc 12.48, Colombe). Pas de doute là-dessus : on nous a beaucoup donné.

    Lisez Deutéronome 4.1-9. Que dit le Seigneur à son peuple à ce moment-là, et de quelles manières le principe exprimé ici s’applique-t-il à nous, y compris quand le Seigneur leur dit qu’ils doivent s’assurer d’obéir à tout ce qu’il leur a commandé ?

    Il y a quelques années, une église adventiste locale réfléchissait à la question : est-ce que nous manquerions aux habitants du quartier si nous devions disparaître du jour au lendemain ? La réponse était simple. Non, l’église ne leur manquerait pas. La population n’avait aucune confiance en l’église.
    Contrariés par la réponse, ils décidèrent d’arrêter de bâtir des murs, et de bâtir des ponts à la place. Veillant à ne pas compromettre la vérité, ils agirent en partenariat avec des associations qui faisaient déjà l’oeuvre de Dieu. Ils s’impliquèrent avec ces associations de manière suivie, pas seulement dans des projets ponctuels, mais à travers un programme continu qui faisait beaucoup de bien aux habitants. Comme on pouvait s’y attendre, les attitudes envers l’église ne tardèrent pas à changer.

    Lisez Actes 2.42-47.
    Dans l’Église primitive, quel lien y avait-il entre « la faveur de tout le peuple » (Ac 2.47) et la croissance de l’église ?
    Comparez les valeurs mentionnées dans ce passage aux valeurs de votre église.


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSGuide3T2016 71<< VERSION PDF
    EDS Guide 3T2016 71 VERSION MP3 >>