EDS – Mercredi 24 Août – Dorcas à Joppé

Lisez Actes 9.36-42. Que faisait Dorcas à Joppé quand elle découvrit les besoins de la population autour d’elle ? Dans Actes 9.41, qu’implique l’expression « les croyants et les veuves » ?

Dorcas était une disciple d’action. « Il y avait à Joppé une femme, disciple, nommée Tabitha. » (Ac 9.36.)
Peut-on dire : « Il y a à [nom de votre ville] des hommes et des femmes, disciples, nommés [nom de votre église] » qui font beaucoup d’oeuvres bonnes et d’actes de compassion (Ac 9.36) ?
Les croyants sont des membres d’église chrétiens ; les veuves comprennent peut-être les membres d’église ainsi que ceux qui n’étaient pas membres. Dorcas servait les deux indifféremment. Votre Joppé doit se trouver à la fois à l’extérieur et à l’intérieur de votre église. Se préoccuper de manière constante de ceux qui sont dans l’église constitue également une stratégie d’évangélisation puissante (voir Ac 2.42-47). Les gens de l’extérieur pourront alors dire : « Voyez comme les adventistes du Septième jour s’aiment et prennent soin les uns des autres ! ».

Lisez Jean 13.34,35 et Jean 15.12. Quel est le message commun aux trois textes, et pourquoi est-il si important de le suivre, pour nous, en tant qu’église ? Pourquoi, cependant, peut-il être parfois si difficile à suivre ?

Quand nous projetons de servir ceux qui sont en dehors de notre église, nous devons considérer quel style ou quelle approche nous allons employer.
Amy Sherman décrit trois styles qu’une église peut avoir quand elle sert ceux qui l’entourent :

  1. Le style « colon » répond aux besoins de la population qui vit autour de votre église. La femme qui a un ministère auprès des malades du Sida choisit la population proche comme « Joppé ».
  2. Le style « jardinier » développe des liens avec la population qui habite en dehors du secteur immédiat de l’église, comme des jardiniers considèrent leurs jardins comme une extension de leurs maisons. Parfois, plusieurs églises s’associent pour faire fonctionner une maison de quartier en dehors de chacun de leurs quartiers. Dans une ville donnée, plusieurs églises gèrent un magasin diététique, qui a donné lieu à la création d’une nouvelle église.
  3. Le style « berger » sert une population particulière plutôt qu’un quartier géographique particulier. Adapté de Ronald J. Sider et al., Churches that make a difference : Reaching your community with good news and good works, Grand Rapids, Mich. : Baker Books, 2002, p. 146.
VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide3T2016 63<< VERSION PDF
EDS Guide 3T2016 63 VERSION MP3 >>

Les commentaires sont fermés