Méditation – Mercredi 13 juillet – Impossible pour les hommes, possible pour Dieu

Jésus dit à ses disciples : Amen, je vous le dis, il est difficile à un riche d’entrer dans le royaume des cieux. Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. Les disciples, en entendant cela, restèrent complètement ébahis. Ils se demandaient : Qui peut donc être sauvé ? Jésus les regarda et leur dit : Pour les humains, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible. Matthieu 19.23-26

Le jeune riche refusa donc l’appel de Jésus à renoncer à tout pour lui et à le suivre, aussi Jésus déclara à ses disciples : « Il est difficile à un riche d’entrer dans le royaume des cieux ». Il précisa qu’il était même plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille.
Cette image du chameau a donné lieu à de nombreuses interprétations au fil du temps. L’une d’entre elles est que les villes fortifiées avaient deux portes. L’une de ces portes était la porte principale par laquelle tout le monde passait. Mais il y avait également une petite porte basse et étroite dans la muraille. Il semble que, lorsque la porte principale était fermée, la seule façon d’entrer dans la ville était d’utiliser cette petite porte, par laquelle un adulte avait du mal à entrer en se tenant droit. On raconte que cette petite porte s’appelait « le trou de l’aiguille ».
Inutile de dire que, si une personne de taille moyenne avait des difficultés à y passer, alors c’était quasiment impossible pour un chameau, le plus gros des animaux en Palestine. Si l’on s’en tient à cette interprétation discutable, il était difficile à un chameau de passer par la porte, mais pas impossible si l’animal s’évertuait à la tâche. D’après cette analogie, une personne riche pourrait parvenir à entrer dans le royaume des cieux, à condition de fournir beaucoup d’efforts. Mais ce n’est pas ce que Jésus voulait enseigner. En utilisant cette illustration du chameau et du trou de l’aiguille, Jésus ne voulait pas dire que c’était difficile, mais que c’était impossible. En effet, il est impossible de faire
passer de gros animaux par le plus petit des trous. Ces paroles abasourdirent les disciples. Comme d’autres Juifs, ils pensaient que les richesses étaient une bénédiction de Dieu. « Qui peut donc entrer dans le royaume, si ce n’est pas possible pour les personnes riches ? », demandèrent-ils.

Jésus leur répondit : « Pour les humains, c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible ». En faisant cette déclaration, Jésus préparait le terrain pour la parabole de la grâce relatée dans Matthieu 20.

Seigneur, aide-moi à dépasser mes idées erronées sur ton royaume, y compris celles qui concernent ce qui est impossible aux hommes, mais possible par ta grâce.


Tournez les yeux-120pxTOURNEZ LES YEUX VERS JÉSUS >> Acheter ici 

 

Les commentaires sont fermés