Méditation – 10 juillet 2016 – La réponse « correcte » de Jésus

Que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? Jésus lui dit : Pourquoi me dis-tu bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul. Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre ; ne commets pas d’adultère ; ne commets pas de vol ; ne fais pas de faux témoignage ; ne fais de tort à personne ; honore ton père et ta mère. Marc 10.17-19

Le jeune homme riche pensait que la réponse de Jésus à sa question sur le salut porterait sur le comportement qu’il devait adopter. Effectivement, Jésus lui donna ce qu’il attendait et lui dit que s’il voulait avoir la vie éternelle, il devait « observer les commandements » (Matthieu 19.17). Puis il cita plusieurs des Dix commandements. Cette liste nous aide à commencer à comprendre le problème du jeune homme. Nous pouvons relever quatre points intéressants au sujet de cette liste.

Premièrement, les commandements cités par Jésus viennent tous de la deuxième Table de la loi et parlent de la façon dont nous devons traiter les autres. Ce choix indique peut-être que le problème du jeune homme concernait sa relation avec les autres plutôt que son engagement vis-à-vis de Dieu.

Deuxièmement, Jésus cita les commandements dans l’ordre : le sixième, le septième, le huitième et le neuvième. Mais étonnamment, il mentionna le cinquième après le neuvième. Pourquoi ? Probablement pour attirer son attention sur ce commandement. Ce jeune homme riche faisait peut-être partie des gens condamnés par Jésus dans Marc 7.11-13 parce qu’ils prenaient prétexte de la tradition du kôrban pour ne pas s’occuper des besoins matériels de leurs parents qui prenaient de l’âge.

Troisièmement, Jésus fit une déclaration qui ne se trouve pas dans les Dix commandements : « Ne fais de tort à personne ». Cette expression faisait référence à une habitude consistant à priver les ouvriers de leur salaire. Ceci veut donc probablement dire que ce jeune homme avait obtenu ses richesses en partie aux dépens des plus pauvres.

Quatrièmement, Jésus ne mentionna pas le dixième commandement parlant de la convoitise. Or, la convoitise était au coeur du problème spirituel du jeune homme, comme cela va rapidement se révéler.

Dans le récit de Matthieu, Jésus ajouta une citation de Lévitique 19.18 à la liste des commandements à observer : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Matthieu 19.19). Une fois encore, Jésus utilisa un texte important dans le judaïsme et qui posait problème à ce jeune homme. Pour conclure notre méditation d’aujourd’hui, faisons preuve d’imagination. Imaginez que vous soyez en train de parler avec Jésus au sujet des Dix commandements. Comment s’y prendrait-il et que dirait-il pour répondre à vos besoins spécifiques concernant votre relation avec Dieu et avec autrui ? Une réponse honnête de votre part peut vous en apprendre beaucoup sur vous-mêmes.


Retrouvez le livre de méditation ici >> Tournez les yeux vers Jésus 

Les commentaires sont fermés